Moyen-Orient
URL courte
Par
434
S'abonner

Les Etats-Unis discutent avec certains des acteurs clé du conflit en Libye du retrait des forces étrangères en amont des élections présidentielle et législatives prévues en décembre prochain, a déclaré lundi l'émissaire spécial américain pour la Libye.

S'exprimant devant des journalistes, Richard Norland a souligné que l'un des principaux enjeux du scrutin était de mettre en place un gouvernement légitime, crédible et aux pleins pouvoirs afin qu'il puisse contraindre les acteurs étrangers à retirer leurs soldats de Libye.

"Ce sera un développement très important (...) mais nous ne suggérons pas qu'il faille attendre l'année prochaine pour tenter d'effectuer des progrès", a-t-il dit en amont de la conférence sur la Libye qui se tiendra cette semaine à Berlin et à laquelle participera le secrétaire d'Etat américain Antony Blinken.

"Des négociations sont en cours avec certains des acteurs clé afin de tenter de retirer certains des mercenaires, des combattants étrangers", a ajouté Richard Norland.

Lire aussi:

La France constate une forte baisse du nombre de nouveaux cas quotidiens de Covid-19
Troisième dose de vaccin: «Cela fait partie du plan de développement économique et actionnarial des labos»
En Seine-Saint-Denis, ces deux prénoms sont les plus donnés aux bébés depuis 2018
La politique vaccinale en France «fait assez sourire en Belgique», selon un épidémiologiste
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook