Ecoutez Radio Sputnik
    Opinion

    Economie russe: du soleil jusqu'en 2020?

    Opinion
    URL courte
    0 7 0 0

    Par Oleg Mitiaïev, RIA Novosti.

    Par Oleg Mitiaïev, RIA Novosti.

    Le ministère russe du Développement économique et du Commerce (MERT) a soumis mardi dernier au gouvernement sa conception du développement économique et social de la Russie jusqu'en 2020. Ce document a eu une immense résonance dans les milieux économiques bien avant sa publication officielle, ce qui n'est pas étonnant, car il pose des objectifs très ambitieux, dont la réalisation ouvre des perspectives impressionnantes pour la Russie. Si les événements évoluent de façon favorable (ce qui suppose que, pour se développer, le pays s'appuie non plus sur les matières premières, mais sur les innovations), le taux d'accroissement annuel moyen du PIB sera de 6,7% dans la période mentionnée. En fin de compte, la Russie prendra sa place parmi les cinq plus grandes puissances économiques du monde. D'ici à 2020, le PIB russe par tête d'habitant s'accroîtra de 2,5 fois pour atteindre 30.000 dollars par an, ce qui correspond au niveau de l'Amérique du Nord et de l'Europe occidentale.

    Certains experts, qui ont pris connaissance à l'avance de la conception du MERT, se sont moqués du ministère et de ses projets radieux. Cependant, l'économie russe qui a pris son essor fait mentir les sceptiques. On constate que, ces huit dernières années, le PIB russe a progressé d'environ 7% par an, en devançant les prévisions des analystes de tout acabit, y compris ceux du gouvernement. On peut être certain qu'il en sera de même en 2007: la prévision officielle de l'accroissement du PIB faite par le MERT avant le début de cette année (6,5%) sera dépassée, mais le taux d'accroissement est encore inconnu. Aussi bien au Kremlin qu'à la Maison Blanche russe (siège du gouvernement), on parle déjà de 7 à 8%.

    Quant à la progression de l'industrie russe, elle peut déjà être comparée à celle des "tigres asiatiques". Il est à remarquer qu'en ce début de stagnation du secteur minier, l'industrie de transformation et les constructions mécaniques ont enregistré des taux de croissance très élevés. Selon les récentes données de Rosstat (Service fédéral des statistiques de Russie), au cours du premier semestre de 2007, la production industrielle dans son ensemble a progressé de 7,7%, la transformation et les constructions mécaniques, de 12,2%. Les indices analogues enregistrés en juin ne sont pas moins spectaculaires: 10,9% et 15,6% respectivement.

    Cela étant, la conception élaborée par le ministère du Développement économique n'a pas été beaucoup critiquée par les économistes professionnels, mais, au contraire, presque entièrement approuvée. Comme le soulignent les experts de l'Institut des prévisions de l'économie nationale de l'Académie des sciences de Russie, les sceptiques qui doutent des perspectives de l'économie russe se fondent sur un modèle de développement inertiel. Mais, après 15 années de transformations, nous avons déjà un marché développé qui surmonte lui-même toutes sortes de barrières et d'obstacles. C'est pourquoi les économistes de l'Institut des prévisions de l'économie nationale ne voient pas de grandes lacunes dans le programme du ministère du Développement économique pour les années à venir. Selon eux, l'essentiel est que le gouvernement réussisse à atteindre les objectifs fixés. "La situation est telle qu'il est difficile de suggérer quoi que ce soit aux autorités. Tout ce qu'elles disent est juste. L'essentiel est qu'elles le fassent", déclare Viktor Ivanter, directeur de l'Institut.

    Qui plus est, ces économistes reconnus font des pronostics encore plus optimistes. D'après eux, de 2007 à 2030, le taux d'accroissement du PIB de la Russie variera entre 7,9 et 8,3%. L'unique défaut de la conception du MERT est, selon eux, l'absence de précisions concernant les mécanismes assurant une grande croissance économique.

    Mais le ministère du Développement économique rejette même ces accusations. Ses représentants déclarent qu'il s'agit, pour l'instant, d'une conception, c'est-à-dire d'une vision générale du développement de l'économie du pays et des objectifs sociaux du gouvernement prévoyant l'élévation du bien-être des citoyens et la réduction du nombre de pauvres.

    D'ici à décembre prochain, le MERT fera une prévision détaillée du développement du pays jusqu'en 2020 en argumentant tous les indices. Ce sera une prévision globale s'accompagnant d'une analyse détaillée de tous les secteurs de l'économie et de la répartition des obligations des ministères et des départements.

    Les opinions exprimées dans cet article sont laissées à la stricte responsabilité de l'auteur.

    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik