Ecoutez Radio Sputnik
    Opinion

    Gogol: itinéraire d'un génie

    Opinion
    URL courte
    0 41
    S'abonner

    L'année 2009 a été proclamée par l'UNESCO Année de Nicolas Gogol. Le 1er avril, le monde célébrera le bicentenaire de la naissance de ce classique de la littérature mondiale. Cette date sera fêtée par l'ensemble de la communauté culturelle de l'Europe, de l'Amérique et de la Russie.

     

    L'année 2009 a été proclamée par l'UNESCO Année de Nicolas Gogol. Le 1er avril, le monde célébrera le bicentenaire de la naissance de ce classique de la littérature mondiale. Cette date sera fêtée par l'ensemble de la communauté culturelle de l'Europe, de l'Amérique et de la Russie.

    Nicolas Gogol naquit à Sorotchintsy, en Ukraine, au printemps 1809 et mourut à l'âge de 43 ans. Il avait trois soeurs mais était le préféré de sa maman, qui allait même jusqu'à affirmer à ses amis que c'est Nicolas qui avait inventé le chemin de fer. La mère de Gogol était une parente d'un grand seigneur russe Dmitri Trochtchinski. Celui-ci passa la fin de sa vie en Malorossie (Petite Russie, Ukraine) non loin du domaine des Gogol. C'est dans sa propriété que Nicolas vit pour la première fois une scène de théâtre, mais également de beaux tableaux, des statues de marbre, une grande bibliothèque, des domestiques en perruques et autres signes ostentatoires de richesse.

    Il décida alors de devenir acteur. Venu à Saint-Pétersbourg en 1829, à l'âge de 20 ans, il essaya d'entrer en scène au théâtre impérial mais essuya un échec, ayant refusé d'adopter le style emphatique qui était de rigueur à l'époque et optant pour la manière réaliste.

    Parfaitement conscient que le théâtre doit être réaliste plutôt que grandiloquent, c'est toutefois dans un style emphatique que Gogol écrivit (sous le pseudonyme d'Alov) son premier poème intitulé "Hans Küchelgarten" (qu'il publia à ses frais). L'oeuvre étant mal reçue par la critique, l'auteur racheta et brûla l'ensemble du tirage.

    Mais après une série d'échecs, l'écrivain, qui remarqua l'intérêt des Pétersbourgeois pour les moeurs ukrainiennes, et surtout pour les histoires diaboliques, rédigea un recueil de nouvelles "Veillées du hameau près de Dikanka", qui fit sensation. Les grands poètes de l'époque, Pouchkine et Joukovski, le remarquèrent. Grâce à ce dernier, qui était gouverneur des enfants de l'empereur, la mise en scène de sa pièce "Revizor" fut autorisée par Nicolas Ier, lequel apprécia beaucoup cette satire de la société russe.

    Arrivé à Saint-Pétersbourg, Gogol avait l'allure d'un provincial mais menait ses affaires d'une main de maître. Il se fit offrir plusieurs beaux sujets par Pouchkine et installa ses soeurs à Saint-Pétersbourg. Enfin, à l'âge de 27 ans, couronné de gloire, il partit à l'étranger.

    Après avoir voyagé à travers toute l'Europe, Gogol s'installa finalement à Rome, dans un appartement à Via Sistina, l'un des meilleurs quartiers de la ville. C'est dans la cité éternelle qu'il put se distancier de la Russie pour la décrire dans son chef-d'oeuvre "Les Ames mortes".

    Nicolas Gogol ne se maria jamais et resta sans doute vierge. Il visita les lieux saints, mais ne put y trouver de remède à la dépression qui le rongeait. Par la suite, il rentra définitivement en Russie. A la fin de sa vie, déchiré par une maladie de nerfs et atteint de mysticisme, il refusa de manger pour se perfectionner moralement (afin de pouvoir ensuite sauver moralement la Russie, en la guidant vers le paradis) et jeta aux flammes le second volume des "Ames mortes". Les médecins lui infligèrent des traitements très violents tels que des bains froids, des sangsues, mais en vain. Il décéda à Moscou le 21 février 1852.

    Gogol eut une très grande influence sur l'oeuvre des écrivains russes du XIXe et du XXe siècles. "Nous sommes tous sortis du Manteau de Gogol", disait Dostoïevski.

    Les opinions exprimées dans cet article sont laissées à la stricte responsabilité de l'auteur.

    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik