Ecoutez Radio Sputnik
    Opinion

    Courrier des lecteurs Marcel Pourtout, 2009-09-18 18:22

    Opinion
    URL courte
    0 0 0

    Réponse à Vlad: Vous dites "la France quitte le bateau" (sic) Nabucco. La France n'a jamais été associée à Nabucco. C'est un projet européen mené par l'UE et les pays d'Europe centrale et les Allemands.

    Réponse à Vlad: Vous dites "la France quitte le bateau" (sic) Nabucco. La France n'a jamais été associée à Nabucco. C'est un projet européen mené par l'UE et les pays d'Europe centrale et les Allemands.

    Et c'est tant mieux ainsi. Nabucco va démarrer en 2013 ses livraisons de Gaz; le coût du projet est de 7,5 milliards de dollars; il n'a aucun problème de financement ni de ressources.

    Par contre, South Stream n'est pas prêt de démarrer: d'abord son coût est exorbitant et son financement insuffisant: entre 19 et 24 milliards de dollars. EDF voudrait s'y joindre pour améliorer ses capacités en Italie, mais même associé à l'ENI italien et Gazprom, aucun n'a les reins assez solides pour un tel investissement qui ne sera jamais rentable. Les actionnaires d'EDF refuseront ce projet insensé et non rentable financièrement.

    D'autre part, La Bulgarie n'acceptera pas que South-Stream traverse son territoire. Les livraisons de Nabucco suffiront en plus des livraisons de gaz liquéfié.

    Seul Nabucco vivra et ainsi l'Europe centrale recevra de façon indépendante le gaz de la Caspienne (Azerbaïdjan, Turkménistan).

    Lire aussi:

    Un South Stream est inévitable?
    «L’Europe devra construire Nord Stream 3»
    «Les USA ne pourraient pas approvisionner l'UE en gaz à la place de la Russie»
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik