Ecoutez Radio Sputnik
    Opinion

    La Russie vue par la presse francophone le 20 janvier

    Opinion
    URL courte
    0 0 0

    Nucléaire: le comité de groupe d'Areva dénonce les contrats EDF en Russie/ La Russie va envoyer son ambassadeur en Ukraine/ La population russe augmente pour la première fois depuis 1995

    Romandie News              

    Nucléaire: le comité de groupe d'Areva dénonce les contrats EDF en Russie

    Le comité de groupe européen d'Areva a dénoncé mercredi dans un communiqué le "manque de loyauté" d'EDF, qu'il accuse de bafouer l'accord de Corfou sur la prolifération des matières nucléaires en faisant enrichir son combustible en Russie plutôt qu'à Tricastin (Drôme).
    "Cette volonté met environ 500 salariés d'Areva et leurs familles en grand danger de chômage imminent", a estimé le comité dans un communiqué, en dénonçant "le manque de loyauté d'EDF envers le nucléaire national en général et envers Areva en particulier".
    Environ 500 emplois du site d'enrichissement d'uranium d'Areva "sont menacés à partir de la fin 2010", avait confirmé en décembre à l'AFP le directeur de l'usine, en réclamant une solution "la plus douce possible en matière industrielle et sociale" et en évoquant le risque d'une procédure d'arbitrage.
    EDF cherche depuis 2006 à diversifier ses approvisionnements en combustible nucléaire auprès d'autres industriels comme l'anglo-germano-néerlandais Urenco, le russe Tenex ou l'américain Usec.
    Le comité de groupe européen, qui rassemble les représentants des salariés des sociétés européennes du groupe, a affirmé dans son communiqué qu'il ne "comprend pas l'objectif que poursuit EDF vis-à-vis d'Areva" et s'est demandé "quelles sont les raisons de ce désengagement?" ou encore "y aura-t-il d'autre désengagement ou d'autre mise en cause?".
    "Comment l'Electricité De France peut justifier une telle action anti-patriotique et anti-européenne. EDF a-t-elle le droit de bafouer l'accord de Corfou contre la prolifération des matières nucléaires?", s'est-il également interrogé.
    François Fillon recevra mercredi les patrons d'EDF et d'Areva, Henri Proglio et Anne Lauvergeon, le premier ayant récemment accusé la seconde d'avoir interrompu les opérations d'approvisionnement en uranium de ses 58 centrales françaises, ce qu'Areva a démenti.


    Le Monde

    La Russie va envoyer son ambassadeur en Ukraine

    Moscou a salué à sa manière, mardi 19 janvier, le premier tour de l'élection présidentielle en Ukraine, qui a vu dimanche l'élimination du président sortant pro-occidental, Viktor Iouchtchenko. Le président russe, Dmitri Medvedev, a en effet annoncé l'envoi en Ukraine de son ambassadeur.
    Mikhaïl Zourabov avait été nommé cet été, mais le chef de l'Etat avait annoncé le 11 août qu'il retardait son départ pour Kiev, en qualifiant d'"anti-russe" la politique de son homologue ukrainien.
    Le ministre des affaires étrangères russe, Sergueï Lavrov, avait livré un peu plus tôt la première réaction de son pays au scrutin organisée dans l'ancienne République de l'URSS. "Nous nous sommes toujours prononcés contre les approches politisées, artificielles, qui n'ont rien à voir avec les intérêts du peuple ukrainien (...). Nous espérons que le nouveau président comprendra totalement la nécessité de construire les relations (russo-ukrainiennes) de cette manière, et de ne pas en faire l'otage de ses ambitions, ou celles de qui que ce soit d'autre, et qui n'auraient rien à voir avec les intérêts du peuple ukrainien", a-t-il déclaré.


    Nouvelobs.com

    La population russe augmente pour la première fois depuis 1995
     
    La Russie a gagné des habitants l'an dernier pour la première fois depuis 1995 mais les facteurs qui ont fait chuter la population après la fin de l'Union soviétique demeurent.
    La population russe a augmenté de 15.000 à 25.000 personnes pour atteindre plus de 141,9 millions en 2009, a dit mardi la ministre de la Santé, Tatiana Golikova, lors d'un entretien au Kremlin avec le président Dmitri Medvedev.
    La baisse de 4% du taux de mortalité et l'immigration, principalement venue des anciennes républiques soviétiques, a permis de compenser le faible taux de natalité.
    Tatiana Golikova a affirmé que la Russie devait faire diminuer son nombre d'avortements. Il y en a eu 1,2 million en 2009 pour 1,7 million de naissances.
    La population russe était de 148,5 millions d'habitants en 1995 et Moscou aimerait qu'elle se stabilise autour de 145 millions.
    Mais des responsables disent qu'elle pourrait chuter à 125 millions d'ici 2025 en l'absence d'amélioration du système de santé et de lutte contre le tabagisme et l'alcoolisme.
    Les prévisions démographiques de la Russie jouent un rôle crucial dans les prévisions de croissance, plus faibles que les autres pays dits Bric - Chine, Brésil et Inde - pour les vingt ans à venir. 

    Lire aussi:

    Isère: Des substances suspectes découvertes dans un poids lourd sur un site d'Areva
    Dix minutes pour pénétrer dans une centrale nucléaire française: quid de la sécurité?
    Accord d’envergure: de l’uranium russe pour les centrales nucléaires françaises
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik