Ecoutez Radio Sputnik
    Opinion

    Les chars russes aujourd’hui et demain

    Opinion
    URL courte
    0 10

    La réorganisation et le rééquipement du parc de chars de l’armée russe est aujourd’hui l’un des principaux sujets militaires.

    La réorganisation et le rééquipement du parc de chars de l’armée russe est aujourd’hui l’un des principaux sujets militaires.

    La réduction des effectifs des troupes blindées, la montée en puissance de la production en série du T-90, la modernisation des chars d’anciens modèles et le développement du char de nouvelle génération T-95: toutes ces questions suscitent des débats. Lors d’un entretien avec Oleg Sienko, directeur général d’Uralvagonzavod (UVZ), l’unique entreprise russe à produire actuellement des chars, nous avons pu obtenir quelques précisions.

    Créé au début des années 1990 sur la base du T-72B, alors la dernière version du char T-72/T-72B, le T-90, véhicule de combat toujours de plus en plus performant, est l’unique char de combat russe produit en série. Conformément au programme d’État en vigueur dans le domaine des armements, l’armée russe devrait recevoir, au total, environ 1500 chars de ce type. Les forces armées russes disposent actuellement d’environ 500 chars de ce type et le rythme des livraisons de nouveaux blindés est, selon les informations obtenues, de 60 à 100 véhicules par an.

    L’annonce faite par le général Alexandre Postnikov, commandant en chef des troupes terrestres, de la commande de 261 chars T-90 en 2010 est un des sujets les plus débattus ce dernier mois. Les informations sur l’augmentation considérable des achats de T-90 ont été publiées par toutes les agences d’informations, mais elles n’ont pas été confirmées par le directeur général de l’UVZ qui déclare: « Cette commande n’existe pas encore sous forme de contrat. Nous avons passé des contrats avec le ministère de la Défense, mais, malheureusement, ils citent un nombre de chars bien moindre. Je peux cependant affirmer que si nous avions reçu cette commande, nous l’aurions accomplie volontiers et elle aurait beaucoup contribué au développement de l’entreprise, en assurant la stabilité de son fonctionnement ».

    Le T-90 est aujourd’hui le char le plus demandé sur le marché mondial: la quantité de blindés exportés, en comptant les lots d’équipements auxiliaires, atteindra prochainement le millier. Qui plus est, la géographie des livraisons de chars s’élargit progressivement: selon les médias, en plus de l’Inde (le principal acheteur de T-90), des chars de ce type sont en service en Algérie, des contrats ont également été conclus avec le Turkménistan et des accords préalables avec Chypre, la Libye et l’Arabie Saoudite.

    La production de chars T-90 va de pair avec la modernisation des chars T-72 pour les forces armées russes. En ce moment, le T-72BA est la principale version modernisée du T-72. La modernisation suppose un perfectionnement du système de conduite de tir, un renforcement de la protection du plancher contre les mines par un blindage supplémentaire au niveau du siège du mécanicien-pilote, une uniformisation du train de roulement et du moteur avec le char T-90A, et un renforcement de la protection blindée du char. Ces changements permettent d’accroître considérablement le potentiel du blindé en le rendant conforme aux exigences modernes, de plus, ils reviennent beaucoup moins chers que la construction d’un nouveau T-90.

    Néanmoins, l’armée fonde principalement ses espoirs sur un char de la génération suivante qui remplacera définitivement les blindés d’anciens modèles et complètera le T-90. Le nouveau char désigné comme « article 195 » et T-95 est développé depuis plusieurs années, mais ses détails sont toujours gardés secrets. Commentant les informations sur le T-95, le directeur général d’UVZ, où ce char est en cours de développement et où il sera construit, déclare que « l’élaboration de ce projet dure depuis plusieurs années. Malheureusement, nous avons des problèmes avec nos fournisseurs de composants qui accusent des retards aussi bien en termes de qualité que du point de vue de la cadence de production. Nous travaillons en vue de régler ce problème par nos propres moyens, et nos ingénieurs conçoivent de nouveaux ensembles et dispositifs tant pour un blindé foncièrement nouveau que pour les véhicules intermédiaires. Si le gouvernement nous le permet, le premier prototype du nouveau char pourrait être exposé cet été au salon de l’armement à Nijni-Taguil.

    Je ne peux pas vous révéler les caractéristiques de ce blindé, je me bornerai juste à souligner que nous avons entièrement respecté le cahier des charges et rempli toutes les exigences des militaires.

    Bref, il faudra attendre l’été pour voir le nouveau char ».

    Si le T-95 est exposé à Nijni Taguil, la Russie sera le premier pays à présenter au public un char de cinquième génération. Ce blindé devrait surpasser tous ses prédécesseurs et concurrents.

    Malgré le secret, certains renseignements sur le T-95 sont déjà connus. Ainsi, on peut être certain que son poids sera d’environ 55 tonnes, sa tourelle sera inhabitée et, parmi ses principaux armements figurera un canon de 152 mm capable de tirer aussi bien des obus conventionnels que des missiles téléguidés.

    Dans les conditions de réduction des troupes blindées de plus de 20 000 chars en service et en réserve à un peu plus de 2000 en service et 5000 à 6000 dans les unités d’entrainement et de réserve, les caractéristiques techniques et tactiques des blindés acquièrent une importance particulière, de même que leur maîtrise de la part de leurs équipages, surtout compte tenu de l’immense étendue des frontières russes et de la possibilité théorique d’un conflit terrestre contre un adversaire supérieur en nombre. En fin de compte, le succès de la réforme des troupes terrestres russes dépend pour beaucoup du succès du développement et des essais du T-95.

    Ce texte n’engage que la responsabilité de l’auteur.



    Lire aussi:

    Rapides, performants, gros: les 10 chars les plus spécifiques de l’histoire (photos)
    Le char T-90A pris par Daech ne sauvera pas les terroristes
    Des chars de combat russes T-90 feront bientôt leurs preuves en Irak
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik