Ecoutez Radio Sputnik
    Opinion

    Courrier des lecteurs Stephane Razine, 2012-05-28 18:13

    Opinion
    URL courte
    0 0 0 0

    Nelly Fontaine au sujet de l'article de Fedor Loukianov ("Quels scenarios alternatifs pour l'Europe ?"): Monsieur Loukianov se trompe légèrement en traitant la "gauche radicale" de parti des "aigris". Le parti des aigris c'est celui qui représente le vote d’une bonne fraction de la classe des petits-bourgeois, petits commerçants, petits patrons du bâtiment entre autres, petits propriétaires inquiets face à la régression généralisée de l’économie du pays.

    Nelly Fontaine au sujet de l'article de Fedor Loukianov ("Quels scenarios alternatifs pour l'Europe ?"): Monsieur Loukianov se trompe légèrement en traitant la "gauche radicale" de parti des "aigris". Le parti des aigris c'est celui qui représente le vote d’une bonne fraction de la classe des petits-bourgeois, petits commerçants, petits patrons du bâtiment entre autres, petits propriétaires inquiets face à la régression généralisée de l’économie du pays.

    Ils s’inquiètent de la chute de leur patrimoine et de leur rente acquise par l’exploitation de locataires obligés de payer des loyers surévalués et intenables. Ils s’inquiètent d’une possible résistance ou contre-offensive de la classe ouvrière et utilisent le fascisme pour maintenir la pression sur leurs salariés ou locataires. Ils ne veulent pas d’immigrés à égalité de droit avec les salariés de nationalité française pour pouvoir encore plus les exploiter et les précariser mais ils ont besoin d’une immigration clandestine ou d’immigrés non-naturalisables es pour continuer à les exploiter, les utiliser pour mettre en concurrence les ouvriers, employés français ou non, baisser les salaires et les droits sociaux.

    Cette fraction ne veut pas changer de système mais au contraire le rendre encore plus difficile pour des millions de paupérisés, pour en tirer à son profit un surbénéfice réel ou imaginé. Ce vote s’agglutine une large fraction de la classe ouvrière déclasse, sans conscience de classe car sans tradition de classe, parfois même descendant des vagues d’immigrations successives et plus généralement aspirant  un mode de vie petit-bourgeois mais frustre de ne pas (ou plus) en avoir la possibilité.
    Il y a même eu le temps d'une élection le parti des faux-aigris. N'a-t-on pas vu, Sarkozy, le président se la jouer candidat anti-système pour récupérer les voix de ces "aigris" ?
    Du jamais vu ! Du déjà vu!  Tant en système démocratique, les vrais faux drapeaux de toutes sortes pullulent. Soyons honnête, le front de gauche en France représente surtout le vote de la fraction de la petite-bourgeoisie qui a bénéficié du système social, des acquis sociaux de la Libération (quand la bourgeoisie était affaiblie, divisée, une bonne fraction ayant subie une défaite et même en partie une liquidation et oui !) et qui croit qu’il est possible de rendre le système capitaliste moins injuste. Se greffe à ce vote, une fraction conscientise de la classe ouvrière, inquiète de la fascisation des esprits en période de crise.
    Mais Monsieur Loukianov se trompe légèrement car le plus important et fondamental dans son article c'est la mise en évidence du fait que l'Europe est probablement en train d'imploser car elle n'a ni scénario alternatif à son éclatement, ni forces cohérentes dans l'immédiat pour en imposer un autre.

    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik