Ecoutez Radio Sputnik
    Opinion

    Courrier des lecteurs rinocero, 2012-09-04 12:14

    Opinion
    URL courte
    0 11

    Brahimi, le médiateur international pour la Syrie délivre 2 messages: le premier et le plus important, il faut éviter une intervention militaire extérieure en Syrie, le second, le gouvernement syrien a plus de responsabilité dans le conflit que son opposition.

    Brahimi, le médiateur international pour la Syrie délivre 2 messages: le  premier et le plus important, il faut éviter une intervention militaire extérieure en Syrie, le second, le gouvernement syrien a plus de responsabilité dans le conflit que son opposition. Pour autant il n'apporte pas d'arguments  à l'appui de son jugement. Dans les faits un conflit ne peut connaître un cessez-le-feu que si les deux parties en conflit le veulent simultanément. Or  visiblement ce n'est pas le cas actuellement de l'opposition syrienne et peut-être pas non plus du gouvernement syrien. 

    Lire aussi:

    Washington dit ne pas vouloir s’immiscer dans la situation dans le sud de la Syrie
    Damas: les discussions avec l’opposition possibles à une seule condition
    Énormes progrès: les négociations entre Moscou et l’opposition syrienne s’intensifient
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik