Opinion

DSK, l'homme à abattre en France et aux Etats-Unis

Opinion
URL courte
0 21
S'abonner

Dominique Strauss-Kahn, homme politique français, socialiste, ex-patron du Fonds Monétaire International, est un exemple brillant de la méthode non traditionnelle de lutte politique. Le scandale sexuel l’avait mis non seulement en dehors de la lutte pour la présidence – il avait des chances réelles d’occuper le poste de chef de l’Etat - mais il a également engagé sa carrière politique dans une impasse, dont il s’est avéré impossible de trouver la sortie…

Dominique Strauss-Kahn, homme politique français, socialiste, ex-patron du Fonds Monétaire International, est un exemple brillant de la méthode non traditionnelle de lutte politique. Le scandale sexuel l’avait mis non seulement en dehors de la lutte pour la présidence – il avait des chances réelles d’occuper le poste de chef de l’Etat - mais il a également engagé sa carrière politique dans une impasse, dont il s’est avéré impossible de trouver la sortie…

Comme le montre la pratique, les personnalités dont l’opinion et les méthodes du travail diffèrent de celles des autres ne sont pas bien vues. Strauss-Kahn, acteur énergique et audacieux, ne jouait pas, bien évidemment, suivant le scénario de l’acteur mondial numéro un – les États-Unis. Et de quel amour de la Maison Blanche peut-on parler si Dominique Strauss-Kahn a accusé Washington d’avoir provoqué la crise économique globale?

Lorsque Strauss-Kahn a pris la décision de briguer la présidence, les scandales ont commencé. Strauss-Kahn a été accusé du viol de la femme de chambre d'un grand hôtel des États-Unis. Faute de preuves, le dossier a été clos, mais le but essentiel a été atteint : Strauss-Kahn s'est retiré de la course présidentielle et a quitté le poste de chef du FMI. Probablement, on n’avait pas initialement l’intention de prouver la culpabilité de cette personnalité connue, cependant, la carrière politique de Strauss-Kahn a pris fin, dit Vladislav Belov, expert de l'Institut de l'Europe de l'Académie des Sciences de Russie :

« Je n'exclurais pas la théorie du complot. Strauss-Kahn est tombé dans un piège tendu à dessein et cela pouvait être lié concrètement au désir de ne pas avoir sur la scène politique le puissant adversaire de Nicolas Sarkozy qu’il était à cette époque. Autant que je me rappelle, sa popularité dépassait même par moments celle du président français en exercice et il avait d’assez bonnes chances de gagner la course présidentielle. A la place de Hollande, nous aurions eu le politique énergique, capable et talentueux dont la France avait besoin pour réaliser des réformes à grande échelle, en premier lieu économiques – l’octroi de compétences aux PME. Ou plutôt de la possibilité de réaliser le potentiel existant, ce qui, malheureusement, n’est pas le cas en France en ce moment.»

Arrestation du patron du FMI >>

Pendant que Strauss-Kahn était poursuivi par les scandales qui se succédaient, Washington a commencé à promouvoir l'ex-ministre des Finances Christine Lagarde au poste de nouveau chef du FMI.

« On peut supposer qu'elle les arrange plus par ses qualités personnelles. Elle n’a justement pas l’étoffe d’un politique européen, sa manière de travailler est plus proche de la méthode américaine. En plus, on connaît sa souplesse, sa capacité de manœuvrer et d’éviter les mouvements brusques, et pour les États-Unis, il est plus facile de travailler avec elle qu'avec Strauss-Kahn. Il arrangeait moins les États-Unis justement par son comportement trop indépendant. C'est-à-dire que selon les États-Unis, un politique occupant un poste aussi élevé au niveau international devrait être plus réservé et Strauss-Kahn, lui, avait son propre point de vue qu’il tentait d’imposer », explique Nadejda Ouzounova, chercheur au Centre d'études euro-atlantiques.

Dominique Strauss-Kahn avec ses principes inébranlables a été vaincu par ses adversaires plus forts. Il a échoué à occuper le poste de président de la République Française, et les Etats-Unis ne lui ont pas pardonné l’accusation d’avoir déclenché la crise mondiale. Est-il juste d'éliminer par ce procédé un acteur aussi influent de la scène internationale – la question est rhétorique…

L’opinion de l’auteur ne coïncide pas forcément avec la position de la rédaction.

La Voix de la Russie

Lire aussi:

Un berger allemand défigure une ado en pleine séance photo d’un coup de mâchoire - images
L’homme et la femme les plus riches du monde sont Français, selon Forbes
Après de nombreuses péripéties, Erdogan annonce la fin de la réalisation de l’accord sur les S-400
Vladimir Poutine promet de «fermer la bouche ignoble» de ceux qui tentent de réécrire l’Histoire à l’étranger
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik