Ecoutez Radio Sputnik
    Ghouta

    Tout savoir sur la désinformation au sujet de la Ghouta orientale

    © Sputnik . Andrei Stenin
    Opinion
    URL courte
    Youri Apreleff
    Situation dans la Ghouta orientale (printemps 2018) (44)
    26843

    Un battage médiatique d’une rare ampleur s’est mis en marche dans les pays occidentaux, dont la France, au sujet de la Ghouta orientale. L’armée syrienne serait coupable des pires crimes. Maintenant que plus de 65% du secteur a été libéré, la part de vérité dans ces propos s’estompe dès lors que l’on creuse le sujet.

    L'exemple de la France en la matière est parmi les plus criants.

    L'Agence France presse (AFP), est l'agence d'information publique dont les dépêches sont systématiquement reprises par l'ensemble des médias mainstream de l'Hexagone: Le Monde, Le Figaro… Il est donc en quelque sorte possible d'affirmer que les thèmes à l'international dépendent fortement de cet organisme.

    Or, en s'intéressant au contenu des dépêches, et surtout à leur fréquence, il est difficile, voire impossible, de qualifier l'AFP de neutre. En une semaine, l'AFP a publié 72 dépêches au sujet de la Ghouta orientale. Pourtant, le conflit dans ce secteur de l'est de Damas durant depuis des années n'a fait l'objet que de 184 dépêches au total sur un an. Près de 40% des articles à ce sujet ont donc été publiés en 7 jours. Parler de battage médiatique ne semble en rien exagéré…

     

    Dossier:
    Situation dans la Ghouta orientale (printemps 2018) (44)

    Lire aussi:

    «Compte aux Bahamas» de Macron: l’AFP publie un démenti de RT
    Syrie: entrée en vigueur d'un cessez-le-feu dans plusieurs secteurs de la Ghouta orientale
    Le Kremlin dément examiner le projet US d’envoyer 20.000 casques bleus dans le Donbass
    Tags:
    médias mainstream, médias français, Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH), Ghouta orientale, Syrie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik