Opinion
URL courte
Par
4931130
S'abonner

Il fallait une suite à son roman «Guérilla: le jour où tout s’embrasa». Le journaliste Laurent Obertone revient avec un deuxième volume tout aussi anxiogène: «Guérilla: le temps des Barbares». Alors, réaliste ou caricatural? Entretien choc.

En 72h, à la suite d’une descente de Police dans un quartier sensible, l’Etat français s’est écroulé, et la civilisation avec. Le pays est livré à l’anarchie. Ce scénario apocalyptique est celui des romans Guérilla de Laurent Obertone. Basé sur des études des services de renseignements et la réalité des guerres civiles en ex-Yougoslavie, selon Laurent Obertone, ce roman se fonde sur une situation actuelle qu’il juge «extrêmement tendue». «Nous sommes au bord du chaos, la France est un bidon d’essence et il ne manque qu’une étincelle» dit-il, avant d’ajouter:

«Ce que j’essaie de décrire, c’est l’étape d’après… que ferait-on, nous, face à cet effondrement?»

Lire aussi:

Macron met en garde contre une «accélération extrêmement forte» de la propagation du coronavirus
Des musulmans investissent une mairie et exigent des excuses d’un élu pour ses propos jugés racistes
Une étudiante arrêtée pour avoir justifié le meurtre de Samuel Paty
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook