Ecoutez Radio Sputnik
    Points de vue

    Discussion de femmes: Pourquoi n’appelle-t-il pas ?

    Points de vue
    URL courte
    1445910

    Franchement, pourquoi diable n’appelle-t-il pas? TELLE est la question. Le mantra et la malédiction de la fille moderne.

    Franchement, pourquoi diable n’appelle-t-il pas?

    TELLE est la question. Le mantra et la malédiction de la fille moderne.

    Depuis l’invention du téléphone, ceci est le dilemme auquel sont confrontées, sans beaucoup de succès, les femmes à travers le monde. Pourquoi Est-Ce Qu’Un Homme N’Appelle Pas reste le sujet prioritairement abordé lors des interminables conversations téléphoniques entre copines, pendant les réunions au café ou sur les forums féminins en ligne et dans les bouquins sur les relations amoureuses. Elle supplante les dernières nouvelles, les problèmes d’éducation des enfants, les recettes de cuisine populaires et les conseils de carrière.

    "J’ai rencontré ce type génial, nous avons immédiatement sympathisé et il a pris mon numéro. Ça fait maintenant trois jours et il n’a pas encore appelé. Il a du perdre mon numéro sinon quel pourrait être le problème ?!..."

    "Nous sortons ensemble depuis quelques mois et ça a été merveilleux. Mais ca fait une semaine qu’il n’a pas appelé. Pourquoi ? Dois-je l’appeler moi-même?"

    "Mon petit ami ne m’appelle qu’une fois par jour. Je ne lui manque pas? Est-ce si difficile de décrocher le téléphone et d’appeler?"

    Je ne compte plus les fois, où mes copines m’ont posé de questions du genre. Et je suis gênée d’avouer combien moi-même j’ai réfléchi à cette question (souvent de manière rhétorique). Mes copines et moi, nous analysons et réexaminons ces situations avidement et pendant des heures seulement pour finir plus confuses. Ni mes diplômes des universités d’Etat de Moscou et de Columbia, ni mon brillant curriculum vitae, n’aident. Peu importe ce que nous savons, lorsqu’il s’agit de la planète des relations amoureuses, nous, les filles, nous nous sentons quelque fois impuissantes et vulnérables. Et ceci est particulièrement un défi pour des femmes qui ont grandi dans un monde semi-féministe et qui sont habituées à intriguer et à planifier. Nous sommes devenues incroyablement efficaces à gérer nos vies et cela nous frustre lorsque, quelque chose (ou quelqu’un) ne se laisse pas contrôler.

    De plus, les raisons du "pourquoi n’appelle-t-il pas" sont si nombreuses. L’imagination des femmes est un monde merveilleux. Du coup, nous spéculons, complotons et inventons de possibles scénarios, ajoutant de plus en plus d’interprétations. A-t-il fait tomber le téléphone dans les toilettes ou effacé mon numéro accidentellement ? Est-il malade, trop occupé, trop fatigué, trop timide, trop mou, effrayé à l’idée de se faire jeter ou pas sûr de moi, de lui, de la relation? Ou peut être, entre le dernier rendez-vous et maintenant, a-t-il perdu son job, ou son arrière-grand-mère est morte, ou il est retourné avec son ex… A moins qu’il ne soit aussi un type manipulateur – certains experts des relations amoureuses conseillent aux hommes d’attendre deux-trois jours avant d’appeler une fille pour ne pas sembler trop désespéré (non pas que je n’aie jamais rencontré un mec lisant des conseils pour flirter).

    Les manuels de psychologie insistent (avec justesse) que les hommes sont très différents des femmes (une vérité que d’une manière ou d’une autre, nous avons commencé à oublier ces dernières 50 années). Les hommes pensent, ressentent et réagissent différemment. Leur calendrier émotionnel doit également être différent de celui des femmes. Du coup, cela peut prendre des semaines, voire des mois, à un homme de se décider à prendre le téléphone et à appeler. Enfin, les questions de cœur en général, n’ont pas le même poids pour les hommes et pour nous les filles. Ce n’est pas que les relations amoureuses ne soient pas importantes pour le sexe opposé, mais les gars ont tendance à moins y penser. En particulier, si le marché boursier s’effondre, si la voiture tombe en panne ou s’il y a un match Manchester United contre Zenit à la télé ce soir-là.

    Ou bien, et c’est l’option que les femmes ont le plus de mal à envisager, l’homme qui ne rappelle pas pourrait ne pas être si amoureux. Le bestseller de 2004 écrit par deux auteurs new-yorkais suggère exactement cela. Le livre, au titre provocateur de "Il n’est juste pas amoureux" (un film au même titre et avec plein de stars hollywoodiennes est sorti quelques années après) appelle les femmes à relâcher leur contrôle et à prendre du recul, acceptant la plus grande et presque oubliée loi de la nature: les hommes sont Des Chasseurs. Peu importe à quel point ils sont devenus des métro-sexuels dernièrement. "Nous aimons ne pas savoir si nous pouvons vous attraper. Nous nous sentons récompensés si nous y arrivons. Surtout quand la chasse a été longue. Nous savons qu’il y a eu une révolution sexuelle. (Nous adorons). Nous savons que les femmes sont capables de gouverner des états, de diriger des multinationales et d’élever des enfants aimants – quelque fois tout cela en même temps. Mais cela ne rend pas les hommes différents", écrit l’un des auteurs du livre, Greg Behrendt.

    Ouais, c’est exactement ce que ma mère avait l’habitude de me prêcher depuis que j’étais au collège. Perfectionniste déjà à l’époque, j’avais l’habitude d’argumenter que les temps avaient changé et que la dynamique entre les sexes aussi. Pourquoi doit-on attendre et se torturer, me lamentais-je, alors que les choses pourraient être tellement plus simples?

    Pourtant, imaginez un monde où les hommes appellent toujours et, en plus, toujours font ce que les femmes veulent qu’ils fassent. Plus de jeux d’esprit, plus de déceptions, plus d’anticipation, plus de pertes mais plus de gains non plus. Et plus de mystère et d’excitation. Les émotions, s’il y en avaient, seraient un long fleuve tranquille. Ce serait un monde étrange, c’est moi qui vous le dis. Je ne sais même pas comment nous pourrions procréer dans ce monde-là, à moins que le clonage de masse ne prenne le relais.

    Donc, ma réponse à la prochaine amie réfléchissant à ce dilemme quasi-Hamletien sera qu’il finira par appeler. Ou pas. C’est juste quelque chose que nous, femmes, nous ne pouvons pas vraiment contrôler et c’est mieux ainsi.

     

    Discussion de femmes: Trop de Nouvel An

    Discussion de femmes: Pourquoi nous, les femmes russes, nous nous habillons pour impressionner ?

    Discussion de femmes: Dois-je rester ou partir ?

    Discussion de femmes:Les hauts et les bas de l’ère des célibataires

    Discussion de femmes: Pourquoi nos hommes sont-ils aussi socialement passifs?

    Discussion de femmes: Le sexe comme un manuel d’utilisateur

    Discussion de femmes: la recherche du mari rêvé

    Discussion de femmes : Le dilemme du journaliste qui s'évade

    Discussions de femmes: Les relations sont-elles devenues trop faciles ?

    Discussion de femmes: « les maris au foyer »

    Discussion de femmes: Les hommes russes n'existent plus…


    * Svetlana Koltchik, 33 ans, est la rédactrice en chef adjointe de l'édition russe du magazine Marie Claire. Elle est diplômée de la faculté de journalisme de l'Université de Moscou et de l'Ecole de journalisme de l'Université de Columbia à New York. Elle a travaillé dans l'hebdomadaire russe Argumenty i Fakty à Moscou, le journal USA Today à Washington et a écrit pour RussiaProfile.org ainsi que pour les éditions russes de Vogue et de Forbes.

     

    Lire aussi:

    Pourquoi les Français sont-ils appelés à financer le «journalisme libre» en Syrie?
    Ivanka Trump accusée de «faux féminisme»
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik