Ecoutez Radio Sputnik
    Alexandre Latsa

    Pour qui ont voté les Français de l’étranger?

    © Photo.
    Points de vue
    URL courte
    Election présidentielle en France (2012) (38)
    0 02

    Le premier tour des élections présidentielles françaises a fait apparaitre un rapport de forces nouveau entre le centre et les votes dits extrêmes, mais que l’on peut qualifier de périphériques.

    Le premier tour des élections présidentielles françaises a fait apparaitre un rapport de forces nouveau entre le centre et les votes dits extrêmes, mais que l’on peut qualifier de périphériques. Au premier tour de la présidentielle, François Hollande candidat de centre gauche (PS) a rassemblé 28,63% des suffrages et 10.2 millions de voix, un résultat comparable aux 25,87% et 9.5 millions de voix de la candidate socialiste Ségolène Royal en 2007. Rappelons que le candidat malheureux du PS Lionel Jospin avait lui obtenu 16,18% et 4,6 millions de voix en 2002. En seconde position le candidat de centre droit (UMP), Nicolas Sarkozy, a obtenu 27,18% et 9,7 millions de voix, contre 31,18% et 11,4 millions de voix en 2007. Rappelons qu’en 2002 le candidat de centre droit Jacques Chirac avait obtenu 19,88% et 5,6 millions de voix au premier tour. Quand au candidat du centre François Bayrou, troisième homme de l’élection présidentielle de 2007, il n’obtient que 9,13 % des suffrages et 3.2 millions de voix, ne réitérant pas son exploit de 2007, ou il avait récolté prés de 6,8 millions de voix, et 18,57 % des suffrages.

    La somme des votes pour les candidats du centre droit, du centre et du centre gauche (UMP-Modem-PS) représentait donc 76.62% des voix en 2007, mais elle représente seulement 64.94% des électeurs en 2012. C’est à peine plus que le candidat du parti Russie Unie au premier tour de la présidentielle Russe de mars 2012 (63.6%).

    Les deux grands partis politiques considérés en France comme étant d’extrême droite et d’extrême gauche totalisent environ 29% des voix et en y ajoutant les micros partis souverainistes qui existent à l’extrême droite, et les micros partis de tendance trotskyste (extrême gauche), on arrive à 32 ou 33 %. Marine Le Pen, la candidate nationaliste, a obtenu 18% des voix soit 6,4 millions de voix, pulvérisant ainsi les records passés du front national. Pour mémoire le candidat du FN avait obtenu 10,44% en 2007 (3.8 millions de voix) et 16,86 % (4,8 millions de voix) en 2002. Quand au candidat d’ultra gauche Jean Luc Mélenchon, il obtient pour sa première présidentielle 3.9 millions de voix et 11,10 % des suffrages. Il double ainsi le score de l’ultragauche par rapport à 2007 (hormis les verts mais y compris les communistes).

    Ces cinq partis principaux représentent des courants d’idées très différents, il n’y a pas beaucoup de cohésion nationale en France. Pourtant, il y a au moins deux points qui sont maintenant dans tous les programmes des partis politiques, de l’extrême droite à l’extrême gauche: Comment se débarrasser de la dictature des marchés financiers internationaux, et comment produire en France au lieu de délocaliser les entreprises vers l’étranger. C’est la feuille de route très difficile du prochain président.

    En général, les lecteurs russes ne connaissent pas bien la structure très complexe de la vie politique française, ni la structure très complexe aussi de l’Union Européenne qui n’est pas une fédération. Beaucoup d’entre eux pensent que les français devraient logiquement voter pour le candidat le plus patriote, qui serait inspiré par les idées du général de Gaulle. De même, l’image de la France, pays démocratique riche et moderne, paradis de la gastronomie et du tourisme culturel, reste excellente dans l’opinion publique russe. Ainsi, peu de russes savent que les électeurs français ont voté pour les 10 candidats à la présidentielle française dans une ambiance d’inquiétude profonde à cause de la situation économique du pays. Comme dans un certain nombre de pays de l’Union Européenne, tous les indicateurs économiques sont dans le rouge, et aucun signe d’amélioration n’est visible. En France, le chômage a augmenté de 10% en 2011. Le déficit du commerce extérieur a augmenté de 35% en 2011 comparé à 2010. La dette publique est à un niveau critique (85% du PIB) et elle continue à augmenter. La croissance économique en 2011 a été très faible, ce qui doit faire augmenter encore le chômage en 2012. Les réserves de change sont faibles et il y de grands désaccords politiques sur le rôle de l’Euro. Les français ont écouté les 5 candidats principaux à l’élection présidentielle. Ils ont tous proposé des solutions très différentes pour redresser l’économie française, ce qui peut expliquer la dispersion des votes.

    Pour ce qui concerne la totalité des électeurs français établis hors de France, on remarque que le taux d’abstention a été énorme: 1.048.719 inscrits, 60.95% d’abstention. Comme toujours, les préférences des français de l’étranger sont assez différentes de celles des français qui vivent en France. Ceux qui ont voté à l’étranger ont placé Nicolas Sarkozy en tête avec 153.749 voix, et 37,96% des suffrages exprimés. François Hollande est en seconde position avec 114.844 voix et 28,35% des suffrages. En troisième position arrive François Bayrou avec 46.065 voix et 11,37% des suffrages. Jean Luc Mélenchon est en quatrième position avec 33.605 voix et 8,30%, enfin Marine Le Pen obtient elle 24.096 soit 5,95% des voix. Les résultats par circonscriptions des français de l’étranger (il y en a 11 au total) sont consultables ici. Les résultats montrent une large domination du centre droit (UMP). Nicolas Sarkozy est en tête partout sauf dans la 7eme circonscription (Allemagne, Europe centrale, Balkans).

    Dans la 1iere circonscription (Amérique/Canada)

    -    Nicolas Sarkozy : 37.7%

    -    François Hollande : 28,3%

    -    François Bayrou : 13,55%

    -    Jean Luc Mélenchon : 7,55%

    -    Eva Joly : 6,17%

    Dans la 2de circonscription (Amérique du sud)

    -    Nicolas Sarkozy : 40%

    -    François Hollande 29,03%

    -    Jean Luc Mélenchon 10.03%

    -    François Bayrou : 7.61%

    -    Marine Le Pen : 5.65%

    Dans la 3eme circonscription (Grande Bretagne, Islande et Scandinavie)

    -    Nicolas Sarkozy 33,27%

    -    François Hollande 33,29%

    -    François Bayrou : 13.86%

    -    Eva Joly : 7.05%

    -    Marine Le Pen : 3,31%

    Dans la 4eme circonscription (Belgique, Hollande, Luxembourg)

    -    Nicolas Sarkozy : 34,94%

    -    François Hollande : 25,42%

    -    François Bayrou : 13,9%

    -    Jean Luc Mélenchon : 9,79%

    -    Marine Le Pen : 6,85%

    Dans la 5eme circonscription (Monaco, Andorre, Portugal, Espagne)

    -    Nicolas Sarkozy : 39,08%

    -    François Hollande : 25,94%

    -    Jean Luc Mélenchon : 10,93%

    -    François Bayrou : 8,33%

    -    Marine Le Pen : 7,44%

    Dans la 6eme circonscription (Suisse et Lichtenchtein)

    -    Nicolas Sarkozy : 40.99%

    -    François Hollande : 19,51%

    -    François Bayrou : 14,53%

    -    Jean Luc Mélenchon : 8,42%

    -    Marine Le Pen : 7,97%

    Dans la 7eme circonscription (Allemagne, Europe centrale, Balkans)

    -    François Hollande : 31%

    -    Nicolas Sarkozy : 30%

    -    François Bayrou : 14,3%

    -    Eva Joly : 10,11%

    -    Jean Luc Mélenchon : 7,55%

    Dans la 8ieme circonscription (Israël, Turquie, Italie, Chypre, Malte)

    -    Nicolas Sarkozy : 49,1%

    -    François Hollande : 24,19%

    -    Jean Luc Mélenchon : 7,70%

    -    François Bayrou : 6,89%

    -    Marine Le Pen : 5,28%

    Dans la 9eme circonscription (Maghreb et Afrique du nord-ouest)

    -    François Hollande : 42.39%

    -    Nicolas Sarkozy : 31,73%

    -    Jean Luc Mélenchon 11,29%

    -    François Bayrou : 6,74%

    -    Marine Le Pen : 3,6%

    Dans la 10eme circonscription (Moyen Orient et Afrique)

    -    François Hollande : 41.79%

    -    Nicolas Sarkozy : 30,64%

    -    François Bayrou : 8,82%

    -    Marine Le Pen : 7,7%

    -    Jean Luc Mélenchon 5,82%

    Dans la 11eme circonscription (Russie, Asie, Océanie)

    -    François Hollande : 41.6%

    -    Nicolas Sarkozy : 25,3%

    -    François Bayrou : 12,81%

    -    Jean Luc Mélenchon 6.35%

    -    Marine Le Pen : 5,98%

    Pour ce qui est des Français de la Zone Eurasie (Russie, Ukraine, Biélorussie, Asie centrale et Caucase), les résultats sont les suivants et ils sont pour certains plus inattendus et s’écartent de la moyenne. Nicolas Sarkozy y est largement en tète et Marine Le Pen y obtient ses meilleurs résultats de l’étranger. Regardez aussi les résultats surprenants (mais équilibrés) en Biélorussie.

    Russie :

    -    Nicolas Sarkozy : 44.65%

    -    François Hollande : 20,49%

    -    François Bayrou : 13,56%

    -    Marine Le Pen : 9,62%

    -    Jean Luc Mélenchon : 6,08%

    Biélorussie :

    -    Nicolas Sarkozy : 30%

    -    Jean Luc Mélenchon 20%

    -    François Hollande : 18%

    -    Marine Le Pen : 14%

    -    François Bayrou : 4%

    Ukraine :

    -    Nicolas Sarkozy : 35,9%

    -    François Hollande : 20%

    -    François Bayrou : 17,6%

    -    Marine Le Pen : 11,6%

    -    Eva Joly : 7,88%

    Dans le Caucase et en Asie centrale, il y a de petites communautés françaises dont on parle peu en France et qui ont montré des résultats surprenants aussi.

    Géorgie :

    -    Nicolas Sarkozy : 38,3%

    -    Jean Luc Mélenchon 16,88%

    -    François Bayrou : 14,96%

    -    François Hollande : 13%

    -    Marine Le Pen : 12,14%

    Azerbaïdjan :

    -    François Hollande : 29,7%

    -    Nicolas Sarkozy : 27,02%

    -    François Bayrou : 16%

    -    Jean Luc Mélenchon 12,1%

    -    Marine Le Pen : 9,45%

    Turkménistan :

    -    Nicolas Sarkozy : 59,25%

    -    François Hollande : 16%

    -    Jean Luc Mélenchon 9,87%

    -    Marine Le Pen : 8,64%

    -    François Bayrou : 7,40%

    Ouzbékistan :

    -    Nicolas Sarkozy : 29,41%

    -    François Hollande : 25,49%

    -    Jean Luc Mélenchon 13,72%

    -    Marine Le Pen : 7,84%

    -    François Bayrou : 7,84%

    Kazakhstan :

    -    François Hollande : 36,9%

    -    Nicolas Sarkozy : 32,3%

    -    François Bayrou : 17,69%

    -    Marine Le Pen : 5,38%

    -    Jean Luc Mélenchon : 3,07%

    Noter la première place de François Hollande en Azerbaïdjan (29.7%) et au Kazakhstan (36.9%), le bon score de Jean Luc Mélenchon en Ouzbékistan (13.72%) et en Géorgie (16,88%). Enfin le score « Poutinien » de Nicolas Sarkozy (59.25%) au Turkménistan.

    L’opinion de l’auteur ne coïncide pas forcément avec la position de la rédaction.

    * Alexandre Latsa est un journaliste français qui vit en Russie et anime le site DISSONANCE, destiné à donner un "autre regard sur la Russie". Il collabore également avec l'Institut de Relations Internationales et Stratégique (IRIS), l'institut Eurasia-Riviesta, et participe à diverses autres publications.

    "Un autre regard sur la Russie": Un regard eurasien sur le Moscou du futur

    "Un autre regard sur la Russie": Oulianovsk, et ensuite ?

    "Un autre regard sur la Russie":  Encore et toujours le Caucase ?

    "Un autre regard sur la Russie": Vers une nouvelle perestroïka

    "Un autre regard sur la Russie": Tripoli-Damas-Paris

    "Un autre regard sur la Russie": Election présidentielle: Petite analyse des votes russes à l’étranger

    "Un autre regard sur la Russie": Réflexions sur une opposition désunie

    "Un autre regard sur la Russie": Poutine jusqu’en 2018

    "Un autre regard sur la Russie": Les minorités Tcherkesses

    "Un autre regard sur la Russie": La Russie, BRIC européen dans un monde asiatique?

     

    Dossier:
    Election présidentielle en France (2012) (38)

    Lire aussi:

    Duel Mélenchon–Le Pen au second tour: «symptôme d’un effondrement du système politique»?
    Fiscal Kombat, le jeu où Mélenchon secoue Macron (VIDEO)
    Partisan de Jean-Luc Mélenchon: «Je voterai Marine Le Pen au second tour»
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik