Ecoutez Radio Sputnik
    Premier ministre français Manuel Valls

    La dérive européenne et l’éveil du Léviathan

    © AFP 2019 PATRICK KOVARIK
    Points de vue
    URL courte
    0 297
    S'abonner

    La nature a une horreur modérée du vide. Ce constat avait été fait par Otto von Guericke au XVIIème siècle, il est transposable aux réalités civilisationnelles. Analyse de Françoise Compoint.

    Ce vide, ne devient-il pas abyssal avec, de un, un processus d'auto-culpabilisation vis-à-vis de l'altérité qui va très loin, de deux, ce déni de soi constant qui mène progressivement au grand Remplacement?

    Il n'y a aucun racisme à voir les choses comme elles sont et non pas comme on voudrait qu'elles soient. Lorsqu'une paroisse magnifique et surtout unique, la paroisse Sainte-Rita où l'on peut assister à la messe avec son animal de compagnie, est condamnée à être détruite pour céder la place à des HLM, je vois se retourner dans leurs tombes tous les saints patrons et saintes patronnes de la France. Lorsque Madeleine Bazin de Jessey, secrétaire nationale en charge des programmes de formation à l'UMP, écrit un article dans le Figaro dans lequel elle explique, aussi affligée que révoltée, que l'Education nationale entend rendre l'étude de l'islam dans les collèges obligatoire et celle du christianisme médiéval facultative et, qui plus est, sous l'angle « de l'emprise de l'Eglise sur les esprits ruraux », on se demande si Mme Najat Vallaud-Belkacem ne s'est pas trompée de pays. On se demande aussi comment est-ce que des dirigeants supposément doués de raison favorisent l'implantation des Frères musulmans en France alors qu'ils sont poursuivis pour extrémisme dans beaucoup de pays arabo-musulmans dont l'Egypte!

    Nous sommes dans un égarement des plus périlleux menaçant la sécurité du pays dans tous les sens du terme. Lorsque Valls débloque 100 millions d'euros pour lutter contre la xénophobie, il est très clair qu'il s'attaque au symptôme et non pas au diagnostic.

    L'antisémitisme et la christianophobie nourrissent incontestablement l'islamophobie comme le montrent des chiffres révélateurs (cf. Atlantico, les églises pour cibles du djihad, Vincent Tournier) mais l' « islamismophilie » effrénée des dirigeants nourrit à son tour la judéo-christianophobie. C'est là un cercle vicieux dont on ne saurait sortir avec la seule clé proposée.

    Pascal Mas est conseiller du Représentant du Tatarstan en France, un expert bien au fait de ce qu'est la coexistence religieuse dans une République aussi multiconfessionnelle et avec un islam dominant qu'est le Tatarstan. Voici son analyse:

    Radio Sputnik. Manuel Valls vient de lancer un plan racisme et antisémitisme qui coûtera à la France près de 100 millions d'euros, une somme considérable! Quelle est votre appréciation de ce projet? Vous semble-t-il prometteur?

    Pascal Mas. C'est une décision qui a été prise très rapidement et qui n'a pas été tellement commentée, dois-je dire, à ma grande surprise. En ce qui concerne ce plan de lutte contre le racisme et l'antisémitisme, il y a déjà une structure qui est rattachée directement au Premier Ministre et qui s'appelle la Délégation Interministérielle à la Lutte Contre le Racisme et l'Antisémitisme (DILCRA) dont je connais une personne qui est à la direction de cette structure et qui s'appelle Mme Danièle Hoffman-Rispal, ancienne députée du 20ème arrondissement. C'est une dame qui est d'une rigueur morale et d'une probité exemplaires. Je ne pense donc pas qu'il y ait une manipulation sordide à travers ce projet et surtout ce déblocage de crédits pour la lutte contre le racisme et l'antisémitisme. Mais je me méfie quand même de la manière dont cet argent, une somme il est vrai considérable, va être distribué et à qui, parce que nous avons connu dans le passé des officines comme SOS racisme, la Licra et puis dans une autre mesure la Ligue des Droits de l'Homme qui sont en vérité des officines de rabattage d'électeurs pour le Parti Socialiste et qui ont permis d'ailleurs à M. Harlem Désir de faire carrière sans jamais avoir travaillé une seule journée de sa vie, passant de président de SOS racisme à ministre des Affaires européennes. Il est donc évident qu'il faut faire très attention à la manière dont ces 100 millions d'euros vont être dépensés. Par ailleurs, je me pose la question aussi de l'urgence de dépenser une somme aussi considérable dans un pays qui est en proie à d'énormes difficultés et une crise économique dramatique, notamment dans certaines régions.

    Radio Sputnik. L'un des points majeurs de ce plan appelle à renforcer la laïcité dans les écoles. C'est louable! Ceci dit, peut-on véritablement parler de laïcité quand on envisage par exemple de construire à Bordeaux un immense centre islamique qui serait épaulé par les Frères musulmans — c'est déjà le cas à Reims et pas seulement — et qui coûtera à l'Etat 22 millions d'euros. En revanche, on constate que plusieurs centaines d'églises en état de délabrement extrême ne sont pas restaurées, certaines sont détruites. Personnellement j'y vois une sorte de laïcité sélective, de laïcité à la carte, qu'en pensez-vous?

    Pascal Mas. C'est évidemment choquant. On déploie des sommes considérables pour la construction de mosquées et comme vous l'avez souligné très justement dans de nombreuses villes, y compris Paris. C'est sous la pression que la maire de Paris a été obligée de débloquer des fonds pour restaurer des églises qui ne sont pas des petits bâtiments mais qui sont des monuments historiques, parce que les églises françaises qui datent d'avant la loi de 1905, sont la propriété des communes et les cathédrales, celles de l'Etat. C'est-à-dire que c'est à la puissance publique d'en assurer l'entretien. Il a fallu qu'il y ait un accident à Saint-Louis en l'Ile qui est une église particulièrement importante dans le patrimoine culturel parisien pour que Mme la Maire de Paris se réveille et constate, qu'en effet, l'entretien de cette église relève de sa responsabilité. Le fait de construire des mosquées et de laisser les églises en ruines, c'est vrai que ça interpelle! Il est vrai que ce n'est pas l'Etat qui construit des mosquées, cependant, la mise à disposition et la bienveillance que vous avez mentionnées tout à l'heure vis-à-vis du culte musulman au détriment des autres cultes sont autant de faits qui laissent pensifs.

    Je rappellerai, par exemple, puisque nous sommes sur Radio Sputnik, la controverse relative à la construction de la cathédrale orthodoxe du quai Branly à Paris, quand le maire de Paris avait fait la pression maximale pour empêcher ce projet de se produire. Ce n'est que grâce à la détermination du gouvernement russe et à celle des Présidents Poutine et Medvedev que le projet a pu aboutir. La première pierre a été posée la semaine dernière en présence de Monsieur l'Ambassadeur de Russie, en présence de la maire du 7ème arrondissement, Rachida Dati, mais personne ne représentait l'Etat français ou la mairie de Paris. La laïcité dont vous parlez est effectivement à géométrie variable.

    Radio Sputnik. Un double attentat a été déjoué la veille à Paris. Deux églises de Villejuif devaient en être la cible. Les derniers attentats qui ont frappé la France ont eu lieu en janvier, or, voilà donc qu'on observe ce qui aurait pu être une récidive d'envergure 3 mois plus tard. A quoi pourrait-on lier ce climat de déstabilisation progressive?

    Pascal Mas. C'est la résultante d'un déni permanent. Des islamistes qui se prétendent musulmans et qui sont ultra-minoritaires ont déclaré la guerre à l'Occident. Ce n'est pas simplement moi qui le pense! On l'a vu en Belgique, on l'a vu au Canada, on l'a vu en Australie! Ces gens ont déclaré la guerre: il s'agit bien de déstabiliser tout le monde occidental, chrétien et capitaliste si on peut dire. Il y a des gens qui s'en sont aperçus et qui le savent mais qu'on n'entend pas et ceux qui nient en permanence la réalité de cette guerre. Il est très grave de voir dans quel état de délabrement se trouvent le renseignement et la sécurité en France, le terroriste en question (Sid Ahmad Ghlam, NDLR) ayant été arrêté par hasard (SIC!) alors qu'il s'était blessé en utilisant une arme à feu ».

    A méditer…

     

    Les opinions exprimées dans ce contenu n'engagent que la responsabilité de l'auteur.

    Les opinions exprimées dans cet article n'engagent que la responsabilité de son auteur. Elles ne reflètent pas nécessairement la position de la rédaction de Sputnik.

    Lire aussi:

    Valls: 1.400 djihadistes français en Irak et en Syrie
    La France mène une lutte antiterroriste sur la base de l’école
    La souveraineté contre le terrorisme?
    Terrorisme: Paris débloque 425 M EUR supplémentaires (Valls)
    Tags:
    islamisme, terrorisme, Manuel Valls, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik