Ecoutez Radio Sputnik
    Quand les Russes aiment, même François Hollande vient voir

    Quand les Russes aiment, même François Hollande vient voir

    © Photo. facebook.com/festivaldefilmrusse
    Points de vue
    URL courte
    Ksénia Lukyanova
    71953108

    Que se passe-t-il quand les Russes aiment ? Un festival de cinéma nait ! « Lioubov » c’est le nom de la deuxième édition du festival à Paris.

    Hier, au Cinéma le Balzac, une des plus vielles salles parisiennes, la soirée d'ouverture était sublimée par la présence des figures emblématiques du cinéma russe mais aussi par celle de la figure incontournable de la politique française, François Hollande, qui, comme par magie, s'est rendu sur place.

    Les sanctions et la géopolitique mises de côté, il a serré la main aux organisateurs de l'évènement et, assis au premier rang, a pu admirer la première partie musicale de la soirée où Michel Legrand a offert plusieurs morceaux au public.

    Le chef d'Etat est vite parti, avant que le film commence. Et j'ai pu donc oublier les questions politiques qui me passaient par la tête et rencontrer le monde du cinéma. Un des scénaristes les plus connus en Russie, aussi acteur et réalisateur et auteur du film absolument génial « Partition inachevée pour un piano mécanique », Alexandre Adabachian m'a parlé de l'art et un peu de politique:

    ​​

    «Pas seulement l'art — tout est politisé maintenant. Tout ce qui nous entoure — les pommes de terre, les tomates, la culture, les chiens — tout est politisé. Dommage, mais c'est comme ça, c'est la vie. J'ai dit qu'il y a tant de choses qui nous séparent, qui nous divisent que cette petite ficelle qui peut nous unir, ça coûte cher, beaucoup plus cher qu'avant. Je crois que ça se fait non seulement dans le milieu culturel. Je pense que cette soi-disant diplomatie populaire, c'est la chose qui peut réchauffer un peu cette glace qui devient de plus en plus pesante et de plus en plus large pas seulement entre la Russie et la France mais en Europe, même dans les pays de l'Europe.»

    J'ai aussi pu discuter avec Serguei Tutin, Fondateur et Président du Festival de Court-Métrage d'Auteur à Moscou ARTKIN, qui nous donne plus de détails sur le festival de cette année:

    « Le festival du film russe se déroule à Paris pour la deuxième fois et chaque année on choisit un genre, un sujet particulier. Si le premier festival a été consacré à la comédie — alors on l'a appelé « Quand les Russes rient » — maintenant le festival est consacré à l'amour et il s'appelle « Quand les Russes aiment ». Vous comprenez que le sujet de l'amour est sans doute le plus pertinent pour la France. Alors cette année le festival sera exceptionnel, extraordinaire. Moi, ce que je présente ici, c'est avant tout un programme de courts-métrages qui traditionnellement depuis deux ans est sélectionné parmi les vainqueurs du festival du court-métrage d'auteur Artkino dont je suis le président. Ce festival est actuellement le plus grand festival du court-métrage en Russie. Je crois que le court-métrage sauvera le long-métrage et tout ira très bien. L'important, c'est les échanges culturels qui continuent. Nous présentons cinquante films russes au public français et c'est ce qui rapproche nos deux pays.»

    Le festival dure jusqu'au 22 mars, allez voir comment les Russes aiment.

    Les opinions exprimées dans ce contenu n'engagent que la responsabilité de l'auteur.

    Lire aussi:

    François Hollande expose les enjeux de la mission militaire en Syrie
    Le nom d’un Mistral a été caché à la veille de la visite de François Hollande
    Attentat en Isère: François Hollande rentre d'urgence de Bruxelles
    Quand François Hollande s’en revient de l’Arménie...
    Lettre ouverte des leaders insurgés à François Hollande et à Angela Merkel
    Tags:
    festival, cinéma, François Hollande, France, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik