Ecoutez Radio Sputnik
    Gourévitch: «le rêve migratoire n’est pas de prendre la Méditerranée mais de la traverser»

    Gourévitch: «le rêve migratoire n’est pas de prendre la Méditerranée mais de la traverser»

    © Sputnik .
    Points de vue
    URL courte
    Edouard Chanot
    0 80

    La Mer Méditerranée a vu d’innombrables empires croître et décliner. En a-t-on fini avec les rêves de grandeur autour de cet espace géopolitique crucial? Pour Jean-Paul Gourévitch, les rêves d’empires sont devenus des rêves de passage.

    La mer Méditerranée vous fait sans doute rêver, chers auditeurs, rêver de vos prochaines vacances. Et vous n'êtes certainement pas les premiers à rêver ainsi, comme Charles Trenet et ses «golfes clairs»… Ainsi êtes-vous attirés par son soleil: ainsi êtes-vous «héliotropistes»!

    Je tire cet adjectif d'un essai qui nous invite à approfondir les notes légères de Trenet. Et l'auteur de cet essai est avec moi en studio: Jean-Paul Gourévitch vient de publier La Méditerranée, conquête, puissance, déclin aux éditions Desclée de Brouwer.
    Eh oui, je vous le disais, ces mots sonnent brutalement après Charles Trenet! Et sans doute est-ce là un premier paradoxe méditerranéen, paradoxe qui nous permet justement d'introduire ce qui n'est pas une histoire de la Méditerranée, mais plus précisément une histoire des rêves méditerranéens, depuis Ulysse jusqu'à l'État islamique ou Nicolas Sarkozy…

    Par-là, Jean-Paul Gourévitch, vous désignez des visions qui ont façonné et façonneront cet espace unique en son genre.
    Espace, disons-nous, mais évidemment espace maritime. Et c'est là un deuxième paradoxe que l'on peut soulever: la Méditerranée est la mère d'innombrables civilisations, mais elle est un espace maritime. Or, il est bien plus difficile d'institutionnaliser un espace maritime qu'un espace terrestre, si l'on en croit certains penseurs. Car après tout, sur les vagues, sans doute est-il est bien difficile de légiférer! Alors quels rêves ont façonné la «mare nostrum»?


    «J'aurais pu commencer par les Phéniciens, mais ils n'avaient pas de "rêve méditerranéen", ils avaient juste une envie de commercer et de faire circuler leurs marchandises. Pourquoi Homère et pourquoi Ulysse? Ulysse, c'est un peu un résumé de l'existence romanesque: celui qui parcourt la Méditerranée en tous sens, c'est celui qui a les quatre tentations féminines: Pénélope, la femme soumise qui attend son mari, Circé, la magicienne, Calypso, la maîtresse et Nausicaa, la jeune fille de bonne famille qu'Ulysse aimerait bien embarquer avec lui. Et puis surtout, quand vous relisez l'Odyssée, vous vous apercevez qu'au-delà du roman, c'est un guide maritime! Quels sont passages sûrs, les passages dangereux…»

    Pax Romana

    ​L'Empire musulman


    «D'abord [les musulmans] ont été arrêtés dans ce qu'on appelait la Septimanie. Ils n'ont pas pu conquérir une grande partie du littoral nord. Ayant pris l'Espagne, la Catalogne, une partie du Languedoc, ils se sont arrêtés là. Et il y a une réponse plus profonde: cet empire était divisé. On représente la domination musulmane comme un ensemble, c'est tout à fait faux. Il y avait des califes qui s'opposaient les uns aux autres… »

    Les croisades, défaite occidentale


    «Premièrement, Jérusalem est perdue. Deuxièmement, c'est une défaite historique et géographique: les chrétiens ne contrôlent plus rien du littoral sud et du littoral est. Et c'est une défaite plus importante, par la cassure entre le sentiment du peuple, qui s'est lancé dans cette conquête — la première était totalement populaire- et les barons, qui eux n'ont pas simplement un but chrétien, mais aussi de s'enrichir. La quatrième s'arrête à la prise de Constantinople. Il y a un écart entre le sentiment religieux profond du peuple européen et chrétien qui voudrait que Jérusalem redevienne chrétienne et les ambitions des grands chefs francs.»

    Venise, république commerciale

    «L'idée de Venise n'était pas de régner sur l'ensemble des terres qui bordent la Méditerranée, mais d'établir son commence à l'intérieur de toute la Méditerranée, en commerçant avec la totalité des ports. Elle s'est heurtée à Pise, à Gênes, aux ambitions des puissances arabes. Ce qu'a quand même fait Venise, c'est d'avoir imaginé le capitalisme moderne: c'est l'époque où on comprend qu'un bateau exige un système de parts —comme des actions. Qu'il faut des systèmes d'assurances, de courtage, de garanties. Ce capitalisme méditerranéen préfigure celui du XIXe siècle. La Méditerranée est un marché énorme. Les cités méditerranéennes font du courtage.»

    Piraterie et colonisation

    «La bonne réalité [de l'expédition d'Alger], est de réduire à néant la piraterie qui part des côtes autour d'Alger. Quand Charles X lance ses vaisseaux à l'assaut d'Alger, il ne sait pas qu'il se lance dans une colonisation qui va durer près de deux siècles. Peu à peu, ça devient l'Algérie, mais une part de l'Afrique, et ça génère la colonisation et la lutte des différentes puissantes pour s'approprier le pourtour et l'espace intérieur […] à la conférence de Berlin (1884, les puissances européennes se répartissent les zones d'influence. Dans ce découpage, on ne tient compte ni des langages, ni des peuples, ni des religions. Les découpages sont strictement administratifs…»

    Rêves du XXIe siècle

    Le centre du monde?


    « Je ne crois pas aujourd'hui à la possibilité d'un rêve fédérateur, qui unirait les peuples du nord, de l'est et du sud pour prendre en main leur destin, [… mais] ce qui est très caractéristique, à l'heure de la mondialisation, c'est que la plupart des conflits ont une répercussion mondiale. Peut-être parce que [cet espace méditerranéen, ndlr] est limité, se concentrent toute une série de fractures qui ont des répercussions sur l'ensemble des chocs de civilisation. »

    Les opinions exprimées dans ce contenu n'engagent que la responsabilité de l'auteur.

    Lire aussi:

    Prophéties ou non? Les scientifiques ont saisi la nature des rêves prémonitoires
    Sommet de l’UE: la crise migratoire va-t-elle détruire l’Union à 27?
    Union pour la Méditerranée: Rabat liste les priorités du processus de construction
    Tags:
    migrants, Méditerranée, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik