Politique
URL courte
Par
234110
S'abonner

«Je devais faire l’ouverture pour répondre à [l’annonce de] Macron d’hier soir.» Invité de «Vous avez la parole» sur France 2, le chef de file LFI Jean-Luc Mélenchon a annulé sa participation face à Olivier Véran. Il évoque un «changement dans l’organisation» et les «mauvaises pratiques» de la chaîne du service public.

Jeudi 15 octobre, Olivier Véran et Jean-Luc Mélenchon devaient être les principaux invités de l'émission «Vous avez la parole» sur France 2. Cependant, le patron de La France insoumise (LFI) a annulé sa venue.

«Un changement dans l'organisation de l'émission de France 2 me conduit à renoncer à ma participation à cette émission», écrit-il sur Facebook.

Le résultat «de la pagaille et des mauvaises pratiques»

Selon M.Mélenchon, l’émission en question était une «demande de France 2».

«Un déroulement était prévu. Je devais faire l'ouverture pour répondre à [l’annonce de] Macron d'hier soir. Un autre s'est mis en place en dernière minute. France 2 dit que c'est à la demande du ministre Véran. Je ne le crois pas. C'est le résultat de la pagaille et des mauvaises pratiques de cette équipe dont tous les politiques invités se sont plaints.»

Il estime que les émissions politiques doivent «respecter» leurs invités. «Sur le service public, les opposants aussi ont des droits.»

«Bienvenue en Absurdie»

Le 14 octobre, le patron LFI a critiqué l’introduction du couvre-feu annoncé dans neuf métropoles françaises par Emmanuel Macron. «Bienvenue en Absurdie», a-t-il écrit sur Twitter, indiquant que «60% des contaminations ont lieu au travail ou à l’école ou à l’université entre 8 heures et 19 heures».

Le ministre de la Santé Olivier Véran a réagi à cette publication, lui expliquant qu’il «confond(ait) clusters et diagnostics», rappelant que «60% des clusters, ça signifie 10% des contaminations identifiées».

Lire aussi:

Il refuse de donner une cigarette, sa mère se fait tuer en prenant sa défense dans la Drôme
Erdogan appelle les Turcs à boycotter les produits français et assure que Macron doit aller chez le psychiatre
Un contrôle du couvre-feu tourne mal dans la Loire
«Rien ne nous fera reculer, jamais»: Macron fait montre de fermeté suite aux appels au boycott et aux propos d’Erdogan
Tags:
France 2, Olivier Véran, Emmanuel Macron, Jean-Luc Mélenchon, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook