Politique
URL courte
Par
5320270
S'abonner

Jean Castex a annoncé la fermeture des rayons non essentiels dans les grandes surfaces dans le cadre des mesures destinées à ralentir la circulation du Covid-19 en France.

La vente par la grande distribution de produits déjà concernés par les mesures de fermeture des commerces de proximité liées au confinement sera interdite à partir de mardi 3 novembre, a annoncé ce dimanche 1er novembre le Premier ministre français.

«J'ai décidé, dans le décret qui régit le confinement, d'ajouter une disposition, qui entrera en vigueur mardi matin, interdisant la vente des produits qui ne peuvent pas être vendus, qui sont d'ores et déjà interdits dans les commerces de proximité, dans les grandes surfaces», a indiqué le chef du gouvernement sur TF1.

Cette mesure vise à répondre aux protestations de nombreux commerçants face aux inégalités de traitement dont ils s'estiment victimes depuis l'entrée en vigueur vendredi 30 octobre des nouvelles mesures de lutte contre l'épidémie de Covid-19.

Le ministre de l'Économie Bruno Le Maire a déclaré plus tôt ce dimanche sur BFM TV qu'il allait prendre les décisions nécessaires avec M.Castex dans les prochaines heures pour «rétablir l'équité entre les petits commerces et les grandes surfaces».

Le Premier ministre dit avoir reçu l'ensemble des professionnels du secteur ce dimanche. Il a insisté qu'il n'annonçait «pas ces mesures pour embêter les Français, mais pour les protéger».

«Il s'agit de lutter contre une épidémie qui a pris des proportions dramatiques. Nos services de réanimation seront saturés d'ici 15 jours, si nous n'agissons pas. La logique du confinement, c'est de limiter au maximum les possibilités de sortir, de se croiser», estime-t-il.

20 milliards supplémentaires

Selon le Premier ministre, le gouvernement entend aider les secteurs qui seront fermés tout en maintenant les mesures restrictives en vigueur.

«Nous ne reviendrons pas sur les mesures annoncées. Mais nous allons voter 20 milliards de crédits supplémentaires, pour venir au secours des secteurs que l'on ferme [...]. Le Président de la République a dit qu'on ferait un point dans 15 jours [...], pour voir si la situation s'améliore et comment on peut sortir de cette situation. C'est la conciliation des impératifs économiques et des impératifs sanitaires», a ajouté M.Castex.

M.Le Maire avait précédemment évoqué la possibilité de permettre de «rouvrir un certain nombre de commerces» d'ici le 12 novembre si la situation sanitaire ne s'aggrave pas.

Lire aussi:

L’humoriste de France Inter Guillaume Meurice s’en prend aux commerçants frappés par le confinement
Une «violente altercation» éclate entre deux avocats lors du procès Sarkozy, l’audience suspendue
Traversée de l’Algérie avec un âne: le challenge qui passe mal sur les réseaux sociaux
Des outils d’espionnage télécoms israéliens ont été détectés dans ces quatre pays européens
Tags:
confinement, Covid-19, grandes surfaces, France, Jean Castex
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook