Politique
URL courte
Par
223517
S'abonner

En juin 2009, Nicolas Sarkozy, alors Président, n’avait pas manqué l’occasion de railler Barack Obama fraîchement élu. Les faits, retrouvés par Valeurs actuelles, s’étaient déroulés à l’occasion du 65e anniversaire du Jour J en Normandie. «Je vais lui demander de marcher sur la Manche, et il va le faire, vous verrez», avait-il ironisé.

Dans ses mémoires A Promised Land (Une Terre promise), Barack Obama se montre moqueur vis-à-vis de Nicolas Sarkozy. Mais ce dernier avait aussi titillé son homologue, rappelle Valeurs actuelles.

Les faits ont eu lieu en juin 2009 lorsque les deux Présidents célèbreraient ensemble le 65e anniversaire du débarquement allié en Normandie. Barack Obama, qui venait de devenir Président des États-Unis, connaissait un état de grâce auprès de la presse.

«Les journalistes n'ont pas de mémoire! En 2000, George W. Bush était si populaire que Jacques Chirac s'était arrangé pour dîner avec lui avant même qu'il ne soit investi», avait dit M.Sarkozy dans des propos alors rapportés par L’Express.

Il a par la suite ironisé sur l' «Obamania»: «Je vais lui demander de marcher sur la Manche, et il va le faire, vous verrez...»

«Il bombe le torse comme un petit coq»

Barack Obama a côtoyé Nicolas Sarkozy durant son premier mandat. Dans ses mémoires, il écrit que l’ancien Président français «bombe le torse comme un petit coq» et lui présente «tout en emportements émotifs et en propos hyperboliques».

Il dresse également un parallèle de l’ancien leader des Républicains avec Angela Merkel: «Il n'était pas difficile de savoir lequel de mes deux partenaires européens se révèlerait le plus fiable. Ce qui faisait défaut à Sarkozy en matière de cohérence idéologique, il le compensait par l'audace, le charme et une énergie frénétique.»

Lire aussi:

L'armée américaine se préparerait à frapper l'Iran, selon un spécialiste israélien
Trump va-t-il bombarder l’Iran pour éviter un nouvel accord nucléaire avec Biden?
Le ministre marocain de la Santé explique que l’hydroxychloroquine est la cible de l’industrie pharmaceutique - exclusif
Tags:
Nicolas Sarkozy, Barack Obama, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook