Politique
URL courte
Par
14638
S'abonner

Nouveau tournant dans l'affaire des fonds libyens dans la campagne de Nicolas Sarkozy en 2007: l'ancien ministre Claude Guéant a été mis en examen pour «association de malfaiteurs», indique le Parquet national financier, cité par l'AFP.

L’ex-ministre de l'Intérieur Claude Guéant s'est présenté encore une fois devant la justice sur fond d'accusations de financement libyen de la campagne présidentielle de Nicolas Sarkozy en 2007. M.Guéant a été mis en examen pour «association de malfaiteurs», indique l'AFP se référant au Parquet national financier.

L'ancien ministre a subi un interrogatoire clé après que l'ex-Président a été de nouveau mis en examen et l'un des principaux témoins à charge contre Sarkozy, Ziad Takieddine, a retiré ses accusations.

«Colère froide» de Sarkozy

«Je confirme que ceci n'est pas vrai. M.Sarkozy n'a pas eu un financement libyen pour la campagne présidentielle, ni M.Kadhafi ne pouvait le faire parce qu'il ne le faisait jamais», avait déclaré M.Takieddine dans une vidéo diffusée par Paris Match et BFM TV.

En cela, l'homme d'affaires franco-libanais a insisté avoir remis cinq millions d'euros en cash en 2005 à M.Guéant. Ces fonds ont été destinés à un contrat de formation de personnels libyens.

Nicolas Sarkozy s’est dit «stupéfait» par cette volte-face qui l'a plongé dans «une colère froide».

Lire aussi:

Décès de patients, statistiques troublantes et pressions: faut-il s’inquiéter du vaccin de Pfizer?
«Détruire le pays pour une maladie avec une mortalité aussi faible relève du pétage de plombs» - vidéo
Ce lapsus de Marion Maréchal sur ses ambitions présidentielles – vidéo
Tags:
France, Libye, Claude Guéant, Nicolas Sarkozy
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook