Politique
URL courte
Par
20184
S'abonner

La crise sanitaire est à l’origine du report du plan sur l'«égalité des chances», indique Le Parisien. Selon ses informations, cette décision de l’exécutif est liée au fait que l’actualité sur l’épidémie envahit l’ensemble du terrain médiatique.

Le gouvernement a décidé de reporter son plan sur l'«égalité des chances» bien qu’Emmanuel Macron ait demandé au Premier ministre de le présenter à la fin janvier. En cause: la crise sanitaire qui envahit l’ensemble du terrain médiatique, rapporte le 1er février Le Parisien.

«Il faut se donner un peu de temps. La préparation est intense et devrait aboutir techniquement en février, mais on a sans doute intérêt à étaler le plan dans le temps», confie au quotidien une source en haut lieu.

Selon Le Parisien, les mesures sociales pourraient ainsi être dévoilées par séquences jusqu'à mai.

Un évènement éclipsé

En effet, vendredi 29 janvier, Jean Castex a promis des fonds supplémentaires pour la rénovation urbaine, l'éducation ou encore la sécurité lors d'une visite à Grigny (Essonne) en les présentant comme «la première brique» du plan sur l'«égalité des chances».

Le maire de la ville Philippe Rio a salué ce «projet global», mais un nouveau Conseil de défense présidé par Emmanuel Macron a fait passer inaperçu cet évènement.

Le gauche réagit

Cet état de fait a provoqué des frustrations auprès de la gauche.

«On a besoin d'un acte fort sur le social et l'égalité des chances, un acte politique qui porte autant que le texte sur les principes républicains. Il y a urgence», insiste auprès du Parisien la ministre du Logement Emmanuelle Wargon.

Lire aussi:

Le traitement anti-Covid de l’Institut Pasteur de Lille reçoit le feu vert pour les essais cliniques
Euro 2020: Qui est Christian Eriksen, le joueur ayant perdu connaissance lors du match Danemark – Finlande?
Joe Biden perd le nord lors du sommet du G7 – vidéo
Tags:
Jean Castex, Emmanuel Macron, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook