Politique
URL courte
Par
6221102
S'abonner

Le ministre de la Justice a exprimé des doutes concernant la «compétence» de Marine Le Pen qui avait évoqué en septembre le chiffre de 10.000 délinquants et criminels libérés grâce au Covid-19.

La dirigeante du Rassemblement national et candidate déclarée à la présidentielle, Marine Le Pen, est «incapable d’aligner des chiffres essentiels sans être démentie»; «c’est une menteuse incompétente», a déclaré ce dimanche 14 février le garde des Sceaux Éric Dupond-Moretti, au micro de RTL et LCI.

«La moelle épinière, l'ADN du programme du Rassemblement national, c'est la peur. Je vois une femme politique qui veut devenir Présidente de la République qui est incapable d'aligner des chiffres essentiels sans être démentie. Cela pose quand même un problème de compétence ou de travail peut-être», a critiqué M.Dupond-Moretti.

​Il a ainsi commenté une phrase prononcée par Marine Le Pen le 6 septembre lors d’un discours de rentrée politique à Fréjus.

Discours de Fréjus

Marine Le Pen avait alors affirmé que la pandémie de Covid-19 avait servi de prétexte au gouvernement pour libérer 10.000 délinquants et criminels, notamment un complice présumé des terroristes de Strasbourg. Selon elle, cela expliquait en partie la montée de l’insécurité.

​Mme Le Pen s’était en outre attaquée à M.Dupond-Moretti, le qualifiant de «Taubira [ancienne ministre socialiste de la Justice, ndlr] en pire».

«Marine le Pen, c'est son père en pire», lui avait répondu le ministre sur Twitter, estimant que la fille de Jean-Marie Le Pen «mentait éhontément et [qu'il] le prouverai[t] aux Français».

Lire aussi:

Une jeune femme violée dans le métro parisien, son agresseur déjà arrêté 11 fois pour des infractions sexuelles
«Ça ne suffit pas»: les autorités exhortent les soignants à se faire vacciner «très rapidement»
Scènes de violences urbaines à Lyon entre la police et des habitants d'un quartier – vidéos
Tags:
démenti, incompétence, Marine Le Pen, Eric Dupond-Moretti, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook