Politique
URL courte
Par
3432620
S'abonner

Philippe de Villiers a alerté au micro d’Europe 1 sur les problèmes qui menacent la France en s’en prenant virulemment à l’exécutif. Le fondateur du Puy du Fou a notamment comparé Olivier Véran au ministre de la Vérité du roman «1984» et a reproché à Emmanuel Macron le problème de la «colonisation» de la France.

Dans une récente intervention accordée à Europe 1, Philippe de Villiers, fondateur du Puy du Fou et ancien ministre, s’est violemment attaqué à Emmanuel Macron ainsi qu’à son ministre de la Santé.

Alors que le Président approche de ses cinq ans au pouvoir, M.de Villiers juge qu’il «est arrivé à l'Élysée avec trois mantras»: la souveraineté européenne, la mondialisation heureuse et la start-up nation.

«On a vu ce que ça donne, la fameuse start-up nation libérée des forces créatrices», explique-t-il. «C'est un échec complet, c’est l’échec d’une idéologie.»

«Un problème de colonisation de peuplement»

Dans son livre «Le jour d’après», il se souvient d’un dîner à l’Élysée lors duquel il aurait interpellé Emmanuel Macron sur la question de «l'assimilation» et de la «filiation». Cette question a été également abordée lors de son intervention à la radio.

«Il ne semble pas voir ce que je vais vous dire: nous sommes face à un problème, non seulement d'invasion mais de colonisation de peuplement, avec un différentiel démographique qui va nous être très défavorable dans quelques années», souligne Philippe de Villiers.

Ce n’est pas la première fois que le fondateur du Puy du Fou évoque la théorie d'un «grand remplacement». En janvier 2018, il avait annoncé l’espoir qu’Emmanuel Macron oserait «affronter avec courage la question du grand remplacement».

«Je suis très inquiet pour mon pays, car les Français vivent dans un sentiment de dépossession de leur territoire, de leur mémoire, de leur histoire et de leur identité», avait-il alors déclaré.

M.de Villiers s’est par ailleurs lancé dans des reproches de «complotisme» contre le ministre de la Santé.

«Le complotisme c’est les menteurs. M.Véran, s'il avait été connu par M.Orwell, il aurait été ministre de la Vérité. Les gens qui nous mentent toute la journée, qui sont au pouvoir [...] c'est eux le complotisme», assène-t-il.

Des relations détériorées depuis la crise sanitaire

Depuis le début de la crise sanitaire, Philippe de Villiers s'est montré très dur avec le Président de la République, qui n'a pas été selon lui à la hauteur de ses fonctions. Lors d'un entretien pour Valeurs actuelles en décembre 2020, il l’avait qualifié d’«amateur» et la France d’«Absurdistan».

«Le confinement l'a déconfiné à mes yeux. Il a tombé le masque. Il n'a pas de goût pour la France», avait confié l'ancien secrétaire d'État auprès du ministre de la Culture et de la Communication.  

Lire aussi:

Plus de 15.000 nouveaux cas de Covid-19 dénombrés en France en 24 heures
Voici ce que l’on risque en publiant son QR Code de vaccination sur Internet
«Nous n'avons jamais eu de problèmes avec nos voisins»: deux adolescents brûlés au cocktail Molotov à Jaffa
Tags:
1984 (film), Olivier Véran, colonisation, George Orwell, Philippe de Villiers
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook