Politique
URL courte
Par
241628
S'abonner

La présidente du Rassemblement national, Marine Le Pen, a demandé mercredi à l'éditorialiste et journaliste politique Éric Zemmour de clarifier sa position quant à une éventuelle candidature à l'élection présidentielle de 2022, qui pourrait handicaper la sienne.

«Que les choses soient loyalement dites parce qu'être éditorialiste et se comporter comme un candidat à la présidentielle, ça n'est pas extrêmement loyal», a-t-elle déclaré mercredi sur France Inter. «Il faudrait qu'il dise ce qu'il souhaite faire».

L'échec du RN dans le viseur de Zemmour

Après le revers du Rassemblement national au premier tour des élections régionales dimanche, Éric Zemmour a critiqué le positionnement de Marine Le Pen qui a payé «cash», selon lui, sa stratégie de dédiabolisation.

«Les gens se disent: elle abandonne tout, elle trahit tout, elle se chiraquise et donc, là, elle le paie cash», a-t-il dit lundi sur CNews. «En vérité, il n'y a plus de différence aujourd'hui entre son discours et celui d'Emmanuel Macron ou de Xavier Bertrand», a ajouté le polémiste.

Des propos jugés «particulièrement désobligeants» mercredi par Marine Le Pen, pour qui ces commentaires démontrent qu’Éric Zemmour «est devenu un candidat et qu'il n'est plus un éditorialiste».

«La violence et l'outrance de ses propos à l'égard du Rassemblement national démontre qu'il considère le Rassemblement national non plus comme un élément de la vie politique française mais comme un concurrent politique», a-t-elle dit.

Lire aussi:

Quelle forme pourrait prendre une «guerre mondiale» déclenchée par les États-Unis et la Chine?
Les vaccins à ARN messager modifient notre code génétique? La crainte des anti-vaccins passée au crible
Lassé du bâton occidental, le Liban se tourne vers la carotte de Téhéran, Moscou et Pékin
Tags:
candidature, palais de l'Élysée, CNews, Eric Zemmour, Marine Le Pen
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook