Politique
URL courte
Par
448913
S'abonner

Voici le troisième samedi consécutif de manifestations contre l'extension du pass sanitaire et la vaccination obligatoire des soignants. Alors que les sondages indiquent que la majorité des Français se prononce pour, quelque 150.000 manifestants sont attendus dans tout l’Hexagone.

La mobilisation contre l'extension du pass sanitaire et la vaccination obligatoire pour certaines professions est en cours ce samedi en France.

D'après BFMTV, 204.090 personnes se sont mobilisées ce samedi dont 14.250 à Paris, d'après BFMTV, alors que 150.000 personnes étaient initialement attendues dans les rues, selon les autorités. Samedi dernier, les manifestations en avaient rassemblé 161.000 et 110.000 une semaine plus tôt.

Une marche a lieu à Nice, montre une vidéo d'une journaliste du quotidien Nice-Matin.

Un premier rassemblement se déroule sur l’île de La Réunion avec 2.000 personnes réunies dans la matinée à Saint-Pierre et un second aura lieu à 14h à Saint-Denis, principale agglomération de ce département d'outre-mer.

Tandis que le maire de Pau, François Bayrou, agit depuis plusieurs jours pour rendre la vaccination contre le Covid-19 obligatoire «pour tout le monde», plusieurs milliers de personnes manifestent devant la mairie, selon France Bleu qui fait état de 3.000 manifestants (contre 4.500 la semaine dernière).

Les manifestations anti-pass sanitaire ont atteint la Nouvelle-Calédonie.

Quelque de 5.000 personnes ont manifesté à Nantes, relate Ouest-France. Des heurts ont éclaté en fin de manifestation, avant que la foule ne se disperse. Ils ont causé quelques blessés légers, dont deux vus par les pompiers, mais qui n’ont pas nécessité de prise en charge médicale, précise le média. Selon la préfecture, «cinq à six personnes ont été interpellées».

Quant à Paris, deux manifestations devraient être particulièrement suivies. L'une partira du métro Villiers (XVIIe) vers 14h00 en direction de la place de la Bastille (XIe). L’autre démarrera à 14h30 à proximité de la gare Montparnasse (VIe) en direction du ministère de la Santé (VIIe), à l'appel du président des Patriotes Florian Philippot.

Après des incidents la semaine dernière, les Champs-Élysées sont placés ce samedi sous haute protection de la police et de la gendarmerie.

Selon le ministère de l'Intérieur, 19 personnes ont été interpellées ce samedi lors des manifestations contre le pass sanitaire en France, dont 10 à Paris.

Ce que disent les sondages

Selon les résultats d'une étude Harris Interactive x Euros Agency pour LCI publiée vendredi, quatre Français sur 10 déclarent soutenir les manifestations.

Parmi eux, 65% justifient leur sentiment par «l'impression de se voir imposer ce qu'ils doivent faire, de ne pas avoir le choix».

D'après un autre sondage Ipsos-Sopra Steria réalisé pour Franceinfo et Le Parisien le 16 juillet, 62% des Français se disaient alors favorables à la mise en place du pass sanitaire pour entrer dans les lieux publics et 69% à la vaccination obligatoire pour les soignants.

Lire aussi:

Des Casques bleus accusés d’abus sexuels, «la réputation de l’Onu est en jeu»
La maison d’édition Nawa bientôt dissoute par Gérald Darmanin
La France rappelle ses ambassadeurs à Washington et Canberra pour consultations
Tags:
mobilisation, manifestation, vaccination, passeport sanitaire
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook