Ecoutez Radio Sputnik
    Politique

    Medvedev préoccupé par le risque de désintégration des Etats arabes

    Politique
    URL courte
    0 3 0 0

    La situation dans le monde arabe secoué par des révoltes populaires risque d'aboutir à la désintégration de certains Etats "à population importante" et à l'arrivée de fanatiques religieux au pouvoir, a déclaré mardi le président Dmitri Medvedev lors d'une réunion du Comité antiterroriste national.

    La situation dans le monde arabe secoué par des révoltes populaires risque d'aboutir à la désintégration de certains Etats "à population importante" et à l'arrivée de fanatiques religieux au pouvoir, a déclaré mardi le président Dmitri Medvedev lors d'une réunion du Comité antiterroriste national.

    Selon lui, un scénario analogue a également été conçu pour la Russie, mais il a échoué.

    "Une situation extrêmement grave a vu le jour au Proche-Orient et dans le monde arabe", a affirmé le président, ajoutant que ces pays "auraient encore à surmonter de grandes difficultés".

    Dans certains cas, "il peut même s'agir de la désintégration d'Etats à population importante" et de leur fractionnement en "petits éclats", a estimé M.Medvedev.

    D'après lui, il ne faut pas exclure "l'accession de fanatiques au pouvoir", ce qui ne tardera pas "à embraser la situation pour des dizaines d'années" et contribuera à la propagation de l'extrémisme".

    "Un scénario similaire a également été préparé pour nous [la Russie]", a indiqué M.Medvedev, soulignant que "ce scénario n'avait aucune chance de réussir".

    Il n'en reste pas moins que ce qui se passe actuellement au Proche-Orient "exercera une influence directe sur la situation en Russie", a affirmé le chef de l'Etat.

    "Soyons honnêtes envers nous-mêmes. Nous ne devons pas nous abuser et induire les gens en erreur: il s'agit d'un problème important et complexe, problème qui nous demandera des efforts très sérieux et ce, pendant une très longue période", a conclu le président en évoquant l'impact éventuel des événements en cours dans le monde arabe sur la lutte contre le terrorisme en Russie.

    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik

    Grands titres

    • Alep

      L’armée gouvernementale syrienne soutenue par des milices a délogé les terroristes d’environ la moitié du territoire d’Alep-Est. Ayant éliminé la moitié de l’avant-garde islamiste, les forces armées ont libéré près de 90.000 civils. Mais les actions de l’armée syrienne sont entravées par… la réticence des pays occidentaux à participer au combat.

      243985
    • œil

      Les spécialistes du Centre fédéral de recherche clinique en médecine physique et chimique, un département de l'Agence fédérale médicale et biologique, sont parvenus à fabriquer une rétine d'œil à partir de cellules reprogrammées.

    • Voile porté par musulmane

      Le parlement slovaque a adopté une loi durcissant les règles d'enregistrement d'une religion en tant que religion officielle: un mouvement religieux doit désormais compter au moins 50.000 fidèles pour obtenir un tel statut.

      1343
    • La situation en Syrie

      Les pays occidentaux sont actuellement en train de revoir leur politique syrienne, ce qui influence également la stratégie turque dans la région. Mais l’Occident lui-même ne semble plus être uni sur cette question. En cause, divers événements politiques aux États-Unis et en Europe qui pourraient avoir changé la donne.

      81262
    • Daraprim

      Vendu aux États-Unis au prix exorbitant de 750 dollars par «le businessman le plus haï des USA», le médicament Daraprim, qui est capable de guérir les maladies incurables chez des séropositifs, a pu être synthétisé par des lycéens australiens pour la modique somme de 20 dollars. Le businessman qui a haussé le prix de 5 000% s’explique.

      4776
    • Les secouristes transportent le corps d'une victime d'un avion qui s'est écrasé dans la jungle colombienne avec l'équipe de football brésilienne Chapecoense, près de Medellin, en Colombie

      Le représentant de la compagnie aérienne LaMia, dont l’avion s’est écrasé en Colombie avec l’équipe de football Chapecoense à son bord, a révélé que l’aéronef n’avait plus de carburant suite à la décision du pilote.

      31509