Ecoutez Radio Sputnik
Politique

Medvedev préoccupé par le risque de désintégration des Etats arabes

Politique
URL courte
0300

La situation dans le monde arabe secoué par des révoltes populaires risque d'aboutir à la désintégration de certains Etats "à population importante" et à l'arrivée de fanatiques religieux au pouvoir, a déclaré mardi le président Dmitri Medvedev lors d'une réunion du Comité antiterroriste national.

La situation dans le monde arabe secoué par des révoltes populaires risque d'aboutir à la désintégration de certains Etats "à population importante" et à l'arrivée de fanatiques religieux au pouvoir, a déclaré mardi le président Dmitri Medvedev lors d'une réunion du Comité antiterroriste national.

Selon lui, un scénario analogue a également été conçu pour la Russie, mais il a échoué.

"Une situation extrêmement grave a vu le jour au Proche-Orient et dans le monde arabe", a affirmé le président, ajoutant que ces pays "auraient encore à surmonter de grandes difficultés".

Dans certains cas, "il peut même s'agir de la désintégration d'Etats à population importante" et de leur fractionnement en "petits éclats", a estimé M.Medvedev.

D'après lui, il ne faut pas exclure "l'accession de fanatiques au pouvoir", ce qui ne tardera pas "à embraser la situation pour des dizaines d'années" et contribuera à la propagation de l'extrémisme".

"Un scénario similaire a également été préparé pour nous [la Russie]", a indiqué M.Medvedev, soulignant que "ce scénario n'avait aucune chance de réussir".

Il n'en reste pas moins que ce qui se passe actuellement au Proche-Orient "exercera une influence directe sur la situation en Russie", a affirmé le chef de l'Etat.

"Soyons honnêtes envers nous-mêmes. Nous ne devons pas nous abuser et induire les gens en erreur: il s'agit d'un problème important et complexe, problème qui nous demandera des efforts très sérieux et ce, pendant une très longue période", a conclu le président en évoquant l'impact éventuel des événements en cours dans le monde arabe sur la lutte contre le terrorisme en Russie.

Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik
Grands titres