Ecoutez Radio Sputnik
    Politique

    La Russie crée un site internet de collecte des initiatives citoyennes

    Politique
    URL courte
    0 0 0

    La Russie lance un site internet qui recueillera et publiera les initiatives des citoyens à partir du 15 avril 2013, conformément à un décret présidentiel de mai dernier, a annoncé le ministère russe des Télécommunications.

    La Russie lance un site internet qui recueillera et publiera les initiatives des citoyens à partir du 15 avril 2013, conformément à un décret présidentiel de mai dernier, a annoncé vendredi le ministère russe des Télécommunications.

    "Nous avons déjà approuvé la conception du site. Elle a fait l'objet d'une discussion assez vive. Notre mission consiste à créer un système répondant aux différentes contraintes, et notamment doté d'un dispositif d'identification, d'ici le 15 avril 2013. Mais rien n'empêche de lancer le site avant cette date", a indiqué le ministre des Télécommunications Nikolaï Nikiforov cité sur le site du ministère.

    L'idée de créer un site internet où les citoyens russes pourraient exposer leurs initiatives appartient à Vladimir Poutine, qui l'a évoquée en février 2012, lors de sa campagne présidentielle. Selon son projet, les initiatives ayant recueilli au moins 100.000 voix favorables en un an doivent être obligatoirement soumises au gouvernement russe. Les experts interrogés par RIA Novosti en février ont hautement apprécié l'idée de M.Poutine, mais ont mis en garde contre les éventuelles fraudes et ont appelé à bien protéger le site.

    Devenu président, M.Poutine a émis un décret chargeant le gouvernement de créer un site internet approprié pour perfectionner le système de la gestion publique. Le décret est appelé à porter la part des Russes satisfaits par les services publics à 90% d'ici 2018.

    Les internautes russes ont déjà démontré qu'ils étaient prêts à participer à l'élaboration des lois. Le projet de loi sur la police, mis en ligne en 2011, a recueilli 20.000 commentaires. La discussion publique sur le projet de loi sur l'enseignement a recueilli 10.000 commentaires sur Internet.

    Lire aussi:

    Blocage de médias en Ukraine: le Comité de protection des journalistes basé aux USA réagit
    Pyongyang se lance dans la diplomatie électronique
    Le blocage de Rossiya Segodnya et de RIA Novosti Ukraine pourrait coûter cher à Kiev
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik