Ecoutez Radio Sputnik
    Politique

    Moscou: rassemblement d'individus agressifs, 50 interpellations (police)

    Politique
    URL courte
    0 0 0

    Une cinquantaine de personnes ont été interpellées mardi à Moscou, près du métro Prajskaïa (sud) pour tentative de perpétration d'actes contraires à la loi, rapporte le service de presse de la police de la capitale.

    Une cinquantaine de personnes ont été interpellées mardi à Moscou, près du métro Prajskaïa (sud) pour tentative de perpétration d'actes contraires à la loi, rapporte mardi le service de presse de la police de la capitale.

    "Une cinquantaine d'individus à comportement nationaliste ont été interpellés près du métro Prajskaïa pour tentative de perturbation de l'ordre public", a déclaré devant les journalistes un représentant du service de presse.

    Et de préciser qu'il n'y avait pas d'habitants du quartier parmi les personnes interpellées.

    "La police moscovite contrôle la situation", a-t-il dit.

    Selon le correspondant de RIA Novosti, à environ 19h00 heure de Moscou (15h00 UTC), une centaine de personnes rassemblées près du métro Prajskaïa se sont dirigées vers le quartier de Birioulevo, en perturbant l'ordre public. Les policiers ont procédé à l'interpellation des personnes les plus agressives, alors que les autres se sont dispersées dans les cours environnantes.
     
    Moscou connaît ces derniers jours de vives tensions suite à l'assassinat d'Egor Chtcherbakov, 25 ans, par un homme d'apparence caucasienne perpétré le 10 octobre à Birioulevo. Les habitants du quartier se sont rassemblés dimanche soir afin d'exiger de retrouver au plus vite l'assassin. Le rassemblement a rapidement dégénéré en heurts qui ont fait huit blessés chez les policiers.

    Lire aussi:

    L’explosion du métro de Londres aurait pu être bien plus puissante, selon la police
    Après le Wi-Fi gratuit, des toilettes dans le métro de Moscou
    Attentat de Londres: un sixième suspect interpellé par la police
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik