Ecoutez Radio Sputnik
    Politique

    Russie: nouvelles poursuites contre l'opposant Alexeï Navalny (Comité d'enquête)

    Politique
    URL courte
    Condamnation de Navalny (34)
    0 1120

    Le Comité d'enquête de Russie a lancé mardi des poursuites contre l'opposant russe Alexeï Navalny et son frère Oleg pour escroquerie et blanchiment d'argent dans une affaire impliquant la marque française de cosmétiques Yves Rocher, a annoncé mardi le Comité dans un communiqué.

    Le Comité d'enquête de Russie a lancé mardi des poursuites contre l'opposant russe Alexeï Navalny et son frère Oleg pour escroquerie et blanchiment d'argent dans une affaire impliquant la marque française de cosmétiques Yves Rocher, a annoncé mardi le Comité dans un communiqué.

    "Alexeï Navalny et son frère Oleg sont accusés de détournement avec tromperie de plus de 26 millions de roubles (592.000 euros) à la société "Yves Rocher Vostok" et de plus de quatre millions de roubles (91.000 euros) à une l'entreprise "Compagnie de processing multi-profil", ainsi que d'avoir blanchi 21 millions de roubles (478.000 euros)", indique le communiqué du Comité.

    Aux termes du Code pénal russe, les deux frères risquent jusqu'à 10 ans de colonie pénitentiaire pour escroquerie.

    L'opposant et ancien candidat à la mairie de Moscou, récemment condamné à cinq ans de prison avec sursis dans une autre affaire, a rejeté ces accusations, les qualifiant d'"absurdes".

    Il y a quelques années, Alexeï Navalny a créé une société. Son frère Oleg, responsable de la poste russe, aurait convaincu "par tromperie" la filiale russe de la compagnie Yves Rocher de signer avec cette société un accord pour le transport de colis à des prix très élevés, selon l'enquête.

    Le quotidien russe Novaya gazeta avait révélé le 5 février dernier qu'une plainte déposée par le directeur général d'Yves Rocher en Russie, Bruno Leproux, avait débouché sur une procédure pénale pour escroquerie et blanchiment contre le blogueur Alexeï Navalny et son frère Oleg. 

    Dossier:
    Condamnation de Navalny (34)

    Lire aussi:

    «50/50 que je finirai tué»: quel est le vrai visage de Navalny, le russe ou l'occidental?
    Le principal opposant de Vladimir Poutine ne fait pas l'unanimité parmi l’opposition
    L'opposant russe Navalny condamné pour appel à un meeting non autorisé
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik