Ecoutez Radio Sputnik
    Drapeau russe en Crimée

    La Constitution de la Crimée entre en vigueur

    © Sputnik. Andrei Iglov
    Politique
    URL courte
    Référendum en Crimée (2014) (416)
    0 0 0

    La Constitution de la Crimée, selon laquelle la péninsule constitue désormais une partie intégrante de la Russie, est entrée en vigueur.

    La Constitution de la Crimée, selon laquelle la péninsule constitue désormais une partie intégrante de la Russie, est entrée en vigueur.

    Le texte du document a été publié samedi dans Krymskie Izvestia, organe officiel du parlement de Crimée.

    "Ainsi, on peut considérer le 12 avril comme la date d'entrée en vigueur de la Constitution de la République de Crimée", a annoncé à RIA Novosti Grigori Ioffe, premier vice-président du Conseil d'Etat (parlement) de la péninsule.

    Vendredi dernier, le Conseil d'Etat a adopté à l'unanimité la nouvelle Constitution de la république. Aux termes de ce document, la Crimée est un "Etat démocratique de droit au sein de la Fédération de Russie". La Constitution souligne que le territoire de la péninsule est unique et indivisible et qu'il fait partie intégrante du territoire de la Fédération de Russie. Trois langues ont reçu en Crimée le statut de langues officielles: le russe, l'ukrainien et le tataro-criméen.

    Selon M. Ioffe, le texte de la Constitution est susceptible d'être amendé à l'avenir.

    "Nous sommes les artisans de notre Constitution. En cas de nécessité, nous réunirons le Conseil d'Etat et adopterons à la majorité constitutionnelle un amendement de telle ou telle disposition", a conclu le vice-président du parlement criméen. 

    Peuplée en majorité de russophones, la Crimée a refusé de reconnaître les nouvelles autorités de Kiev et s'est rattachée à la Russie au terme d'un référendum du 16 mars. Plus de 96% des participants au scrutin ont voté pour l'entrée de la péninsule dans la Fédération de Russie.

    Dossier:
    Référendum en Crimée (2014) (416)

    Lire aussi:

    La Crimée est prête à accueillir des étrangers et Kiev n'y pourra rien
    Pour le Daily Mail, la Crimée appartient bien à la Russie
    La Crimée, une entité tataro-criméenne? Kiev bluffe et provoque!
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik