Ecoutez Radio Sputnik
    Premier numéro de «Charlie Hebdo» publié après les attaques

    Russie/caricatures du prophète Mohamed: 20.000 Daghestanais protestent

    © REUTERS / Francois Lenoir
    Politique
    URL courte
    0 01

    Réunis en grand Mawlid après la prière de vendredi, près de 20.000 musulmans ont protesté à Makhatchkala, capitale du Daghestan, contre la publication des caricatures du prophète Mohamed, a appris à RIA Novosti un officiel local en charge de la coopération avec les associations religieuses.

    Réunis en grand Mawlid après la prière de vendredi, près de 20.000 musulmans ont protesté à Makhatchkala, capitale du Daghestan, contre la publication des caricatures du prophète Mohamed, a appris à RIA Novosti un officiel local en charge de la coopération avec les associations religieuses.

    "La prière est notre arme principale. Aussi, la direction de la république a-t-elle décidé de tenir un Mawlid.  Près de 20.000 musulmans se sont rassemblés aujourd'hui à la mosquée Djouma en Mawlid qui sera notre réponse aux tentatives des forces destructives de dénigrer l'islam. Cette célébration renforcera la cohésion des musulmans et l'amour qu'ils portent au prophète Mohamed", a déclaré l'interlocuteur de l'agence.

    Fusillade au siège de Charlie Hebdo à Paris >>

    Auparavant le chef de la république du Daghestan Ramazan Abdoulatipov a condamné les publications des caricatures du prophète Mohamed par l'hebdomadaire satirique français Charlie Hebdo et proposé de tenir en réponse un grand Mawlid après la prière de vendredi.

    Les Mawlids sont des célébrations traditionnelles qui sont accompagnées par des prières et des lectures de la littérature musulmane en masse.

    Une attaque contre la rédaction de Charlie Hebdo perpétrée le 7 janvier dernier à Paris a marqué le début d'une série d'attentats en France qui ont fait 17 morts en trois jours, dont trois policiers. La couverture du nouveau numéro de l'hebdomadaire satirique, préparé par ses collaborateurs ayant survécu à l'attentat et tiré à sept millions d'exemplaires, montre le prophète Mahomet brandissant la pancarte "Je suis Charlie" avec la mention "Tout est pardonné".

    Lire aussi:

    Caricatures Charlie Hebdo: les Français disent non à l'inhumanité sous couvert de liberté
    Algérie: batailles de quartiers à coup de pétards pour fêter le Mawlid
    Émirats: un Indien écope de trois mois de prison pour offense à l'islam
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik