Comprendre le chaos syrien avec Alexandre Del Valle

Les Choix de la rédaction
URL courte
Par
0 92
S'abonner

La Syrie est aujourd'hui un champ de ruines: la guerre civile y dure depuis maintenant cinq ans et trois mois. Devenu l'épicentre d'une confrontation globale, ce conflit est encore difficilement compréhensible en Occident.

Bachar el-Assad est-il un boucher sanguinaire ayant brisé le printemps arabe? Ou est-il au contraire le dernier rempart face à la vague islamiste?

Pour nous dévoiler le dessous des cartes, Sputnik News a interrogé Alexandre Del Valle, géopolitologue et auteur de l'ouvrage "Comprendre le Chaos syrien" publié avec Randa Kassis, personnalité politique franco-syrienne et présidente du Mouvement de la société pluraliste (L'Artilleur, 2016).

"Malheureusement, l'Occident n'a pas compris les leçons de l'Irak et de la Libye, et aujourd'hui un certain nombre de diplomates et de dirigeants américains aimeraient que le futur président, notamment Hillary Clinton, œuvre à la déstabilisation et au renversement définitif de Bachar el-Assad, ce qui permettra aux forces islamistes, comme en Libye, de régner dans le chaos", a indiqué M. Del Valle.

Selon lui, le principal problème est que l'Occident fait aujourd'hui la politique des monarchies sunnites. Celles-ci ont pour but de détruire tous les régimes plus ou moins anti-islamistes, afin de les remplacer soit par des forces démocratiques islamistes, comme en Tunisie avec Ennahdha soit par des « forces islamistes de chaos », comme en Irak ou en Libye.

En outre, l'expert estime que l'exclusion des Russes et des Iraniens des négociations sur la paix en Syrie est totalement irréaliste d'un point de vue géopolitique.

Conscient des avancées russes en Syrie, l'analyste politique français admet que le danger n'a pas disparu. Ainsi plaide-t-il pour une plus grande prise de conscience des puissances occidentales: "il reste beaucoup à faire au niveau diplomatique".

"La puissance russe a permis d'empêcher le pire: c'est-à-dire un scénario où on aurait armé massivement les islamistes. Les Russes ont été doublement efficaces: par leur intervention directe et parce qu'ils ont réveillé chez les Américains et les occidentaux une prise de conscience", a conclu M. Del Valle.

Lire aussi:

Vidéo des dernières secondes avant le crash de l’avion de transport militaire An-26
Nouvelle taxe sur les voitures: les automobilistes en sursis?
Voici quand la France pourrait faire face à une deuxième vague de Covid-19, selon des chercheurs
Tags:
Ennahdha, Hillary Clinton, Bachar el-Assad, Tunisie, Occident, Libye, Syrie, Irak
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook