Le remaniement de la honte

Désaccord majeur
URL courte
Par
0 182
S'abonner

Remaniement ministériel pour laisser Valls se présenter aux primaires du PS. Un exercice d’ambition personnelle qui frise déjà le ridicule, mais quand on bombarde Premier ministre Cazeneuve, qui porte le poids de 238 morts dans des attentats islamistes sous sa responsabilité, le ridicule s’efface pour laisser place à l’indécence.

La-men-table!! Non, mais quel spectacle pitoyable et pathétique donne notre classe politique! à chaque fois, je crois qu'on va toucher le fond et à chaque fois, ils continuent à creuser. À ce rythme, on devrait bientôt pouvoir construire un tunnel vers la Nouvelle-Calédonie.

​Tiens, aparté, savez-vous ce que disait le général de Gaulle à propos de la Nouvelle-Calédonie?: « La Nouvelle-Calédonie, c'est simple, je vais vous expliquer: c'est une bande de terre habitée par une bande de cons ». Alors pour Nouméa et ses alentours, je ne sais pas, mais pour Matignon, l'Élysée et leurs environs, je trouve ça assez approprié.

Donc, en résumé, nous avons:

En 1:

Un président de la République qui renonce à se représenter, non parce que son bilan est tellement désastreux qu'il préfère aller en mourir de honte dans un coin, mais parce que son Premier ministre lui met l'épée dans les reins pour y aller à sa place. Ça se voyait à sa tête, au Flamby allégé à 4 % de popularité, quand il est venu causer dans le poste, qu'il était contraint et forcé.

Bon, c'est donc assez inédit, mais on ne va pas pleurer sur Hollande non plus, il ne manquerait plus ça. Faut-il que les politiques aient perdu tout sens commun pour qualifier son lâche renoncement de décision « digne et courageuse »? Pour rappel, une décision digne, c'est Renzi qui démissionne après un referendum où il a été désavoué.

En 2:

Un Premier ministre qui lâche son poste à 6 mois des présidentielles alors qu'on nous a assez répété que nous vivions en état de guerre et que la menace était à son maximum, le tout pour satisfaire son petit ego de mec qui veut devenir calife à la place du calife. C'est sûr, ça donne envie, le sens des responsabilités, le sacrifice pour le bien commun, tout ça…

Seule consolation, si l'on peut dire, le bilan calamiteux de ce quinquennat qu'il est bien obligé d'assumer. Ben oui, ministre de l'Intérieur de 2012 à 2014 et depuis Premier ministre, il va avoir du mal du mal à dire qu'il n'y était pour rien.

Autre consolation, ce grand coq sur son tas de fumier va tout de même devoir se fader toute la basse-cour, une bande de poulet aux hormones, pas contents du tout qu'il vienne piquer leur grain (Montebourg, Hamon, Rugy, tiens c'est qui ce type? Bennahmias, Filoche, Larrouturou, que des stars, quoi), sans parler des vieilles poules, comme Marie-Noëlle Lienemann, Royal, la dinde du Poitou, ou Martine Aubry, ces deux dernières qui ne sont pas candidates, mais dont la dernière a déjà lancé le TSV, tout sauf Valls.

Et l'autre grand excité qui se voit déjà investi… Tiens, je le verrai bien dans le rôle du Juppé de gauche, vous savez, le candidat naturel qui se prend une pilée. Allez, les amis du PS, ne me décevez pas!

Je continue, en 3, nous avons:

Un ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve, qui prend la place du précédent. Alors, là, c'est le pompon! Je fais une petite pause fact checking:

• 8 octobre 2016: Viry-Châtillon: deux policiers gravement brûlés dans une embuscade en banlieue. Depuis, les policiers excédés ne quittent plus le pavé, dans un mouvement social inédit.

• 26 juillet 2016: Saint-Etienne-du-Rouvray; un prêtre égorgé par un djihadiste.

• 14 Juillet 2016: carnage à Nice, un terroriste islamiste tue 86 personnes au volant de son camion.

• 13 juin 2016: deux policiers tués dans les Yvelines par un terroriste se réclamant de l'EI.

• 13 novembre 2015: la pire attaque terroriste sur le sol français: 129 morts de la main d'une bande de terroristes islamistes.

• 26 juin 2015: un patron décapité à Saint-Quentin-Fallavier, sa tête est exposée sur un grillage entre des drapeaux de l'État islamique et des versets du coran.

• 7 janvier 2015: Charlie Hebdo, Montrouge et l'Hyper Cacher: 17 victimes à Paris, au nom de l'islamisme.

Et qui est ministre de l'Intérieur pendant tout ce temps-là? Cazeneuve. Cazeneuve qui n'a même pas la dignité de présenter sa démission, Cazeneuve qui trouve qu'il fait du bon boulot et tout le monde qui est d'accord, ou presque:

Corinne Narassiguin, porte-parole du PS: « Félicitations à @BCazeneuve excellent ministre de l'Intérieur qui continuera à protéger la France et les Français depuis #Matignon. »

​Ah ça on est bien protégés, dis donc!

Pas ma faute à moi, si c'est Florian Philippot, un homme avec lequel je n'ai pas du tout d'atomes crochus qui déclare: « Le ministre de l'Intérieur qui a mis les policiers dans la rue et regardé l'islamisme tuer est récompensé à Matignon. Surréaliste. »

​« Bernard Cazeneuve est nommé à Matignon. C'est un homme de qualité: rassurant pour le pays en ces temps troublés. » tweete François Bayrou. Rassurant, le mec des lois renseignement, de l'État d'urgence permanent?

Éric Ciotti, « C'est un choix respectable, Bernard Cazeneuve est quelqu'un de qualité ». Respectable, le type qui ne se respecte pas et ne nous respecte pas non plus en ne faisant même pas hara-kiri, politiquement au moins, au bout de 238 morts —238!! — dans des attentats, sous sa responsabilité? Et je ne parle bien sûr pas de sa gestion de la crise des migrants et de la Jungle de Calais, de la répression brutale de la Manif Pour Tous et de l'indulgence coupable envers les casseurs de la Loi Travail ou les roms qui bloquent les autoroutes, la hausse de la délinquance ou des morts sur la route et autres babioles.

Eh non, comme d'habitude, le meilleur moyen de sanctionner l'incompétence, c'est d'accorder une promotion. Le voilà donc Premier ministre.

Et pour finir, en 4:

Alors quand on nomme à sa place, comment s'appelle-t-il déjà? Bruno Le Roux, c'est ça… On n'est même plus étonné. Bruno le Roux, président du groupe PS à l'Assemblée nationale, dont la principale — la seule?— qualité est de ne jamais, en cinq ans, jamais avoir dit du mal de François Hollande. Cinq ans, entre Léonarda, le chômage, le bouquin de confidences foireuses, l'impopularité record, à cirer les pompes de Flamby, sans jamais faiblir. Il faut du courage!

Cinq ans qu'il demande aussi l'Intérieur qui le fait rêver alors que son seul fait d'armes dans le domaine est d'avoir défendu une proposition de loi sur le contrôle des armes légères en… 1998. C'est vous dire si c'est un cador, tellement cador que c'est un second choix parmi les seconds couteaux: François Rebsamen, avait d'abord été pressenti, mais pas fou, il préfère se consacrer à sa ville de Dijon.

​Et qu'on n'en ait même pas profité pour virer en douce Leguen, mis en cause dans le bouquin Malbrunot « Nos très chers émirs », pour ses relations troubles avec le Qatar, ce n'est finalement qu'une modeste cerise sur cet indigeste gâteau.

Lire aussi:

Un premier Français meurt du coronavirus à Paris
Joachim Son-Forget dément avoir voulu secourir les otages français en Irak avec Alexandre Benalla
Zemmour à Jack Lang: «Vous êtes l’idiot utile des Frères musulmans» - vidéo
Un scénario militaire pour «reprendre la Crimée» à la Russie? L’Ukraine a tranché
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook