Ecoutez Radio Sputnik
    Désaccord majeur

    Campagne de presse anti-Macron: les médias français qui roulent pour le Kremlin!

    Désaccord majeur
    URL courte
    Par
    Présidentielle 2017 en France (205)
    6251
    S'abonner

    Donnons foi un instant aux accusations de la presse et d’Emmanuel Macron à propos de l’odieuse campagne de la Main Du Kremlin contre le candidat En Marche! En suivant la même méthodologie que nos confrères et l’homme politique, nous sommes en mesure de vous révéler tous les médias français qui marchent pour Moscou.

    Les média français se sont émus d'une possible campagne de presse russe contre Macron. L'équipe de campagne du candidat a elle-même directement accusé Sputnik et RT de propager de fausses informations sur son champion. Dans le premier cas, l'accusation se fondait sur deux simples interviews, dans le second, sur une rumeur dont Sputnik n'était ni la source, ni même le relais. On le voit, à ce compte-là, tout média publiant un papier un tant soit peu critique sur le candidat En Marche! peut être accusé de rouler pour le Kremlin.

    C'est donc sur ces bases inattaquables autant que scientifiques que Sputnik n'hésite pas à vous livrer une liste non exhaustive de tous les médias français qui participent à l'odieuse campagne de Poutine visant à déstabiliser Emmanuel Macron et les fondements de la démocratie, tant qu'on y est.

    Notez bien que nous ne reprenons à notre compte aucune des affirmations, ni même questions, mentionnées dans ces articles, n'est-ce pas, M. Ferrand…

    Par où commencer ? Tiens, par Télérama, que l'on pensait vraiment être dans le camp du Bien. Il qualifie les attaques de Macron contre la Russie de coup de pub'. Mais combien ont-ils touché du FSB pour proférer de tells âneries?

    Attaques informatiques russes : le coup de Com' d'Emmanuel Macron

    Et après ? Marianne ? Non, pas Marianne ! Eh bien si, l'hebdo polémique de gauche est stipendié par Poutine en personne. Comment expliquer sinon qu'ils insinuent lâchement que Macron souffre de phobie administrative, comme le regretté Thévenoud et qu'il a peut-être oublié de se mettre en disponibilité de la fonction publique quand il a rejoint la banque Rotschild ? Hein, comment ?

    Quand Macron était à la fois fonctionnaire et banquier

     Et ils enfoncent le clou, les affreux ! Voilà qu'ils lancent la rumeur — sûrement infondée — que Macron bénéficierait d'une énorme bulle médiatique. Rhôôô les vilains !

    Oui, le phénomène Macron était bien une (énorme) bulle médiatique

    Et chers amis, souvenez-vous que La Main du Kremlin est partout, même en province ! Voilà que Lyon mag se fait l'écho de propos diffamatoires et scandaleux de l'opposition municipale, qui accuse Gérard Collomb, maire de Lyon, d'avoir organisé le meeting d'Emmanuel dans sa ville ! Abject !

    Guilland accuse Collomb et la Ville de Lyon d'avoir organisé le meeting de Macron

    Alors, je continue à flâner dans la presse et là, stupeur ! Horreur ! Malheur ! Mais non, non, pas un journaliste du Monde ! Pas eux, pas les auteurs du Decodex, l'infaillible outil anti-fake news, anti-propagande, anti-le Mal ! Même eux sont vérolés par la propagande russe ! Voilà Adrien de Tricornot, journaliste au Monde, qui explique comment Macron a joué un double-jeu alors qu'il conseillait le journal dans sa délicate opération de rachat. Mais comment peut-on dire des choses pareilles, si ce n'est par pure malveillance macronphobe et russophile !

    Comment Macron m'a séduit puis trahi

    Après ce coup-là, vous pensez bien que je n'ai pas été surpris de constater que le Figaro émargeait aussi auprès du FSB. Cet horrible canard réactionnaire ose insinuer que le charismatique candidat se serait mis En marche! avec les fonds de Bercy, genre, 120 000 euros de frais de bouche du ministère cramés en 8 mois de dîners en ville avec de potentiels soutiens à son ambition politique. Simplement ridicule, à ce niveau, la propagande russe pourrait faire un effort pour être crédible.

    Comment Emmanuel Macron s'est servi de Bercy pour se lancer

    Preuve qu'il s'agit bien d'une campagne coordonnée en plus haut lieu, ces affirmations fallacieuses ont été reprises un peu partout, y compris dans la presse régionale, comme Sud-Ouest, par exemple, qui cite les propos de deux députés Républicains, Christian Jacob et Philippe Vigier contre Macron. Citer de députés français dans un journal français, c'est bien la preuve que le missile vient de Moscou !

    "Mensonge" : deux députés taclent Macron sur ses frais de représentation

    Il n'y a pas jusqu'au célèbre palmipède enchaîné qui ne mange son grain dans La Main du Kremlin et ne participe à la répugnante campagne médiatique russe contre notre sympathique candidat progressiste. Et en plus, ils s'y sont mis à deux, comme des gros lâches, avec Médiapart !

    Et que je te balance des accusations totalement gratuites et infondées sur le fait que le leader christique ne payait pas l'ISF, malgré son confortable patrimoine ! Pas si confortable que ça, en fait, nous assure Macron qui explique pourquoi il n'était pas assujetti à cet impôt, la main sur le cœur, comme quand il écoute la Marseillaise en imitant les Américains à la télé. Et moi j'y crois, bien sûr, il est trop sincère cet homme-là. Une seule question demeure : comment ces deux félons, le Canard Enchaîné et Médiapart vont-ils se partager la prime de Vladimir ?

    Macron rattrapé par son ISF

    Donc, là vous comprendrez que pour moi la coupe de l'écœurement est pleine, et que je vous épargne Europe-Israël (il doit y avoir un complot israélo-russe contre Macron), le blog Les Crises ou ceux de Médiapart — encore —, 20 minutes, Économie matin, j'en passe et des meilleures.

    Non j'arrête c'est trop horrible. Stop. Juste en conclusion, un petit avertissement amical à nos amis du HuffPost, qui ont fabriqué par inadvertance sûrement, quelques Fake News sur le rôle de Sputnik dans la diffusion de rumeurs visant notre bien aimé Manu le Christ Sauveur. Il y a deux jours, j'ai relevé pas moins de neuf — NEUF — articles, de vos journalistes et contributeurs qui n'étaient pas positifs ou neutres sur Macron. Je n'ose pas dire négatif pour ne pas vous faire de peine.

    Attention, le ver est dans le fruit !

    Je n'aime pas dénoncer, mais on peut les trouver , ici, à cet endroit, ici encore, planqué là, accessible par ce lien, visible ici ou et lisible .

    Et je n'ai même pas compté celui d'un dessinateur — sûrement moscovite — qui insinue dans vos colonnes que les propagandistes russes tenteraient de faire avaler au public que Macron a un programme.

    Tiens, en passant aussi, il faut lui dire que le pouvoir à Moscou n'est plus soviétique depuis 1991.

    Dossier:
    Présidentielle 2017 en France (205)

    Lire aussi:

    Présidentielle 2017: qui est le candidat préféré de la jeunesse française?
    Ce Fillon «déjà coupable» qui ferait gagner Macron et oublier les magouilles de la gauche
    Macron et Le Pen au second tour de la présidentielle, Fillon out?
    Tags:
    médias français, Emmanuel Macron, France, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik