Ecoutez Radio Sputnik
    Le Désordre mondial avec Rachel Marsden

    La lutte contre l'Europe des pourris

    Le Désordre mondial
    URL courte
    Par
    0 40
    S'abonner

    Peu avant le vote du Brexit, un parlementaire Anglais, Dominic Raab, avait accusé l’Union Européenne d’avoir manqué de mettre en place la convention des Nations Unies pour lutter contre la corruption.

    Ceci malgre le fait que les mesures furent approvées en 2008. Raab avait aussi évoqué le fait que l'argent Européenne impliqué dans la corruption avait augmente d'une maniere drastique, ce qu'il avait appelé la "fraude systemique". Comment pourrait-on réduire, voire éliminer, la corruption qui infecte l'Union Europeenne?

    INVITE: Nicolas Giannakopoulos a été en charge d'un programme de recherche de trois ans financé par la Confédération suisse intitulé "Corruption suisse et Crime Organisé". Il a auparavant été actif dans de nombreux programmes de recherche et a effectué de multiples analyses pour de grandes institutions. Il a collaboré étroitement avec les autorités de police et judiciaires de nombreux pays et a notamment été gratifié de la médaille du mérite des autorités judiciaires brésiliennes. Il est l'auteur de nombreuses publications concernant les différentes facettes des organisations criminelles modernes. Il est également Président et co-fondateur de l'Observatoire du Crime Organisé (OCO) et Directeur d'Inside.CO S.A., une entreprise d'investigation criminelle basée à Genève.

    Où est passé tout l'argent?

    " Il y a énormément d'argent qui a été prêté à tous ces pays du sud et de l'est afin d'avoir des niveaux d'infrastructures, des niveaux démocratiques et des niveaux de qualité de vie similaires; mais après 20 ans c'est un échec.

    La question qu'il faudrait se poser: où est passé tout cet argent? Il est passé dans les mains et les poches de certaines personnes et les états eux-mêmes ne font pas d'efforts pour récupérer l'argent.

    Il y a des gens qui s'en préoccupent, mais il y a des barrières et de bâtons dans les roues de sorte à ce qu'on n'aille pas chercher plus loin. Il y a un manque de volonté politique.

    Les programmes anti-corruption sont des arnaques à 75%: il y a de la corruption dans la lutte contre la corruption. J'en ai fait l'expérience."

    Pourquoi autant de lanceurs d'alerte? Quel est leur traitement?

    "On a beaucoup de lanceurs d'alerte; l'information est de plus en plus digitalisée; on peut avoir facilement accès à des masses d'informations (Panama Papers); il y a de plus en plus de gens ne supportent plus ce système qui ne bénéficie qu'à quelques-uns. Donc cela mène les gens dans les rues, dans des chemins extrémistes.

    Leur traitement est injuste; ces gens ont payé extrêmement cher; leur vie est complètement détruite. Mon conseil à tout lanceur d'alerte: essayez de ne jamais se faire attraper, et ne jamais compter sur l'hypothétique protection de la justice."

    Tags:
    corruption, Union européenne (UE), Royaume-Uni
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik