Ecoutez Radio Sputnik
    Le Désordre mondial avec Rachel Marsden

    «Trump agit non pas en chef d’État mais en chef d’entreprise.»

    Le Désordre mondial
    URL courte
    Rachel Marsden
    0 27263104

    La stratégie offensive de Trump envers ses propres services de renseignement lui permettra-t-il de terminer son mandat? Rachel Marsden recevait Jean-Louis Esquivié, ancien numéro deux de la cellule antiterroriste de l'Élysée et Alain Rodier, directeur adjoint du Centre français de recherche sur le renseignement (CF2R).

    La destitution n'est pas loin. Donald Trump avait promis de « drainer le marécage » de Washington. Une centaine de jours après son investiture, il a démis de ses fonctions James Comey, le directeur du FBI. Depuis, plusieurs controverses sur des affaires judiciaires en cours ont éclaté, menant à une crise politique de grande ampleur.

    Alain Rodier estime que le limogeage de James Comey à la tête du FBI est « tout à fait dans la logique des administrations. En France, ça se passe tout à fait régulièrement, aux États-Unis, généralement oui mais statutairement Comey pouvait rester encore des années. Le Président ne pouvait pas théoriquement le virer en dehors d'une faute professionnelle. Et il semble qu'il y ait eu faute professionnelle. Ce qui peut poser question, pourquoi il ne l'a pas viré plus tôt […] alors qu'il aurait pu le faire dès le mois de janvier… ».

    « Il va rester jusqu'au bout chef d'entreprise, il sera viré d'ailleurs comme chef d'entreprise », selon général de gendarmerie Jean-Louis Esquivié. Le militaire considère que « le tropisme de Trump est le tropisme de l'homme d'affaires, du chef d'entreprise et qui est complètement différent du politique. Le politique que j'ai côtoyé de très près. Quand il se trompe, d'abord il ne se trompe pas. Il ne peut pas se tromper et si jamais il pense qu'il s'est trompé, il va se débrouiller pour que cela ne se sache jamais. Alors que le chef d'entreprise et qui est à mon avis, l'attitude de Trump, si il fait une mauvaise affaire, il va le dire et demain il va changer complètement son propre système […]. Trump agit non pas en chef d'État mais en chef d'entreprise ».

    Retrouvez l'intégralité de l'émission sur notre chaine YouTube

    Lire aussi:

    Trump: les allégations après le limogeage de Comey détruisent les relations avec Moscou
    Trump accuse les démocrates de diviser la société américaine
    Comey dévoile ce qu'il croit être la raison de son limogeage
    Tags:
    Donald Trump, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik