Ecoutez Radio Sputnik
    Le Désordre mondial avec Rachel Marsden

    Migrants: vers la fin de l’«appel d’air»?

    Le Désordre mondial
    URL courte
    Rachel Marsden
    0 17304101

    Le groupe Génération identitaire et son bateau de « remigration » ont-ils gagné leur bataille contre le flux de migrants venant chercher refuge en Europe ? Rachel Marsden reçoit Karim Ouchikh du mouvement SIEL (Souveraineté, identité et libertés) pour faire le point.

    Alors que l'Italie annonce une baisse de 55 % des arrivées de migrants sur son sol cet été par rapport à l'année dernière et que plusieurs ONG secourant les migrants en Méditerranée, dont Médecins sans frontières, suspendent leurs opérations en mer en réponse aux restrictions imposées par la Libye sur ses eaux territoriales, le groupe de jeunes d'extrême droite Génération identitaire crie victoire. « Moins idéologue que les autres ONG actives au large de la Libye, MSF s'est donc enfin rendu à l'évidence. Les opérations de sauvetage en Méditerranée n'ont rien d'humanitaire, ses donateurs et les autorités libyennes se sont chargés de le lui rappeler », clame le groupe dans un communiqué. Génération identitaire a focalisé l'attention médiatique en affrétant cet été un bateau, le C-Star, censé secourir les migrants en mer pour les ramener sur les côtes libyennes, tandis que l'Italie et la Libye coopèrent désormais pour réduire les départs en amont. L' « appel d'air » migratoire est-il réellement en train de perdre en intensité? Pour répondre à cette question, Rachel Marsden reçoit Karim Ouchikh, conseiller régional d'Île-de-France, conseiller municipal de Gonesse (Val-d'Oise) et président du mouvement SIEL (Souveraineté, identité et libertés), proche du Front national.

    Karim Ouchikh, qui a lancé avec l'écrivain d'extrême droite Renaud Camus la pétition « Europe — Stop Invasion », salue l'initiative de Génération identitaire et estime qu' « il y a une mobilisation qui s'organise à l'échelle française et européenne, à la fois de la part de personnalités politiques mais aussi de simples citoyens sur les réseaux sociaux, qui crée une contre-offensive populaire, une volonté des peuples européens de ne pas se laisser faire, de ne pas laisser s'organiser le chaos migratoire actuellement à l'œuvre dans les couloirs de la commission de Bruxelles. C'est grâce à cette mobilisation, qui s'organise depuis plusieurs semaines dans la rue, en mer et sur les réseaux sociaux, que nous avons réussi collectivement à, sinon inverser la tendance, du moins pousser un certain nombre de gouvernements à changer leur attitude. »

    Retrouvez l'émission en intégralité sur notre page Soundcloud:

    Lire aussi:

    Médecins sans frontières «jette l’éponge», Defend Europe salue cette décision
    Migrants: Génération identitaire s’explique sur l’affaire des bateaux
    Sept millions de migrants aux portes de l'UE
    Tags:
    migrants
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik