Ecoutez Radio Sputnik
    Le Désordre mondial avec Rachel Marsden

    Scandale Alstom: «une opération d’hégémonie et de guerre économique»

    Le Désordre mondial
    URL courte
    Rachel Marsden
    32372560

    La domination omnipotente des États-Unis sur les affaires économiques européennes est telle qu’elle en devient presque caricaturale. Rachel Marsden revient avec Eric Dénécé, directeur du CF2R, sur cette suprématie américaine, exprimée notamment avec le rachat d’Alstom par General Electric et Siemens.

    Le documentaire «Guerre fantôme: la vente d'Alstom à General Electric» paru sur la chaîne LCP le 25 septembre a déchaîné de nombreuses critiques quant au rôle de l'État français face au démantèlement et au rachat de ses derniers fleurons industriels. La branche ferroviaire d'Alstom vient d'ailleurs d'être rachetée par Siemens. Déjà en 2015, l'américain General Electric rachetait sa branche énergie. La France n'a donc plus le contrôle sur sa propre production d'énergie, notamment nucléaire.

    Pourquoi racheter Alstom? Eric Dénécé, directeur du Centre Français de Recherche sur le Renseignement (CF2R), estime que «General Electric avait décidé de racheter Alstom parce que ça lui permettait d'une part de compléter sa gamme de produits dans le domaine du nucléaire et des turbines et surtout ça lui permettait de rependre une longueur d'avance sur ses concurrents chinois et russes pour l'équipement des centrales nucléaires à venir. En plus, ça permettait d'affaiblir la France, d'où le soutien qui a été apporté par l'État américain […] Plusieurs années avant le rachat, les services de renseignement américains ont regardé, ont suivi à la loupe tout ce que faisait Alstom. Alstom ayant commis l'erreur de faire de la corruption, elle a été prise la main dans le sac…»

    Selon Éric Dénécé, les États-Unis ont adapté leur système judiciaire afin de préserver leurs intérêts stratégiques et économiques: «C'est un système d'hégémonie et de guerre économique qui est organisé avec des cellules communes dans lesquelles on va trouver les entreprises américaines concernées, les officiers de police judiciaire du FBI et bien sûr le tout soutenu par les écoutes de la NSA».

    Mais la corruption est «une pratique que tout le monde utilise». En effet, pour Dénécé, «il est très difficile de faire du commerce international sans recourir ou sans céder à la corruption parce malheureusement la majorité des contrats dans le monde et surtout dans le Tiers-Monde se font via la corruption.»

    Retrouvez l'intégralité de l'émission en vidéo sur notre chaîne YouTube Radio Sputnik

    Lire aussi:

    Alstom – Siemens: épilogue d’une affaire d’État
    L’alliance Alstom-Siemens abattra-t-elle le Goliath chinois?
    Radio Sputnik: Les infos du 27 septembre 2017!
    Tags:
    situation économique, guerre, Alstom
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik