Ecoutez Radio Sputnik
    Le Désordre mondial avec Rachel Marsden

    Crise des Missiles de Cuba: «on était à deux doigts»

    Le Désordre mondial
    URL courte
    Rachel Marsden
    21865730

    La crise des missiles de Cuba a 55 ans. L’occasion pour Rachel Marsden de revenir sur cet épisode majeur de la guerre froide avec Pierre Lorrain, écrivain spécialiste de l’URSS et Gérald Olivier, rédacteur en chef du blog France-Amérique.

    Alors que des documents inédits sur l'assassinat de John F. Kennedy viennent d'être publiés par l'administration Trump, revenons sur l'un de ses faits d'armes majeurs: Kennedy et Khrouchtchev ont en effet évité de justesse la Troisième Guerre mondiale entre l'URSS et les États-Unis à l'occasion de la crise des missiles de Cuba, qui a tout juste 55 ans.

    Pour Pierre Lorrain, journaliste et écrivain, spécialiste de l'URSS, cet événement a représenté «une leçon aussi bien pour le gouvernement américain que pour le Politburo soviétique. On était à deux doigts […] Ce qui s'est passé, c'est que simplement depuis la prise de contrôle de Castro à Cuba, les Américains voulaient le renverser». Mais alors, comment expliquer l'assassinat de Kennedy un an plus tard? Pierre Lorrain estime que la CIA a fait preuve de prudence, en évitant d'accuser «les Cubains et peut-être les Soviétiques», car «on risquait à nouveau de se lancer dans une guerre mondiale.»

    Selon Gérald Olivier, journaliste et rédacteur en chef du blog France-Amérique, Les États-Unis à cette époque étaient à leur apogée: «on était en pleine Guerre froide, l'Amérique avait une aura autour d'elle qu'elle n'a jamais réussi à retrouver depuis». Et il dépeint JFK comme un chef d'État très novateur: « dans son style, c'était un président très prometteur dans un certain nombre de choses qu'il avançait et il a connu un destin tragique. Il est devenu une sorte de légende.»

    Retrouvez l'intégralité de l'émission en vidéo sur notre chaîne YouTube Radio Sputnik

     

    Lire aussi:

    Assassinat de John F. Kennedy: les versions les plus folles
    Dossier Kennedy: la CIA ou La Havane auraient-elles pu être mêlées à l’assassinat?
    Le meurtre de Kennedy est-il lié à un attentat contre Castro?
    Tags:
    crise, John Kennedy, Nikita Khrouchtchev, URSS, États-Unis, Cuba
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik