Ecoutez Radio Sputnik
    Le Désordre mondial avec Rachel Marsden

    Macron à Washington: «les intérêts de la France diffèrent de ceux des États-Unis»

    Le Désordre mondial
    URL courte
    Rachel Marsden
    0 30

    La visite d’État d’Emmanuel Macron aux USA a-t-elle permis de renforcer la relation entre Paris et Washington? Le Clash a réuni pour en débattre le général Trinquand, spécialiste de la gestion de crise, Pascal Le Pautremat, géopolitologue, spécialiste des conflits contemporains et Milad Jokar, spécialiste de l’Iran et du Moyen-Orient à l’IPSE.

    Visite d'État et grandes pompes pour le déplacement d'Emmanuel Macron à Washington, pendant lequel il s'est longuement entretenu avec Donald Trump sur les sujets qui fâchent, notamment le nucléaire iranien et la situation en Syrie.

    Retrouvez l'intégralité de l'émission en vidéo sur notre chaîne YouTube Radio Sputnik

    Pour le général Trinquand, ancien chef de mission militaire auprès de l'ONU, les deux chefs d'État ont exprimé leurs divergences quant à la Syrie et l'Iran, une vision davantage court-termiste pour le Président américain: «le Président Macron depuis le départ a dit qu'il était là pour éviter la propagation de l'utilisation des armes chimiques [….] Ça n'est pas empêcher le gouvernement de Bachar el-Assad de reconquérir le reste de la Syrie, ça n'est pas non plus d'empêcher l'Iran de contrôler la Méditerranée».

    Une vision que partage Milad Jokar, spécialiste de l'Iran et du Moyen-Orient à l'IPSE (Institut Prospective et Sécurité de l'Europe) en mettant à jour les divergences franco-américaines: «les intérêts de la France diffèrent de ceux des États-Unis, à savoir sur la Syrie et surtout sur le nucléaire iranien». Pour le chercheur, le JCPOA (Joint Comprehensive Plan of Action) ou l'accord sur le nucléaire iranien doit être à tout prix conservé: «la protection de l'accord sur le nucléaire iranien est un intérêt vital pour la région, mais aussi pour l'Union européenne» et si cet accord est supprimé: «nous retournons dans une escalade de tensions avec un scénario perdant-perdant.»

    Comment réduire les tensions au Moyen-Orient? Selon Pascal Le Pautremat, géopolitologue, spécialiste des conflits contemporains, il est primordial que tous les acteurs régionaux et puissances globales dialoguent: «si on veut vraiment sortir de ce chaos régional récurent au Proche et au Moyen-Orient, il faut absolument qu'il y ait des capacités de synergie et de réflexion, négociation, discussions avec tous les acteurs». 

    Lire aussi:

    Accord nucléaire: «Trump essaye de pousser les Iraniens à l’erreur»
    Iran: les États-Unis peuvent-ils à nouveau nuire aux investissements européens?
    Accord maintenu? Nouvel accord? Macron et l’UE en grand danger sur le nucléaire iranien
    Tags:
    visite, Emmanuel Macron, Washington
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik