Ecoutez Radio Sputnik
    Le Désordre mondial avec Rachel Marsden

    «Double usage»: attention aux armes de destruction massive… civiles!

    Le Désordre mondial
    URL courte
    Rachel Marsden
    0 50

    «Double usage», une expression apparemment anodine qui fait frémir les spécialistes militaires: il s’agit en effet de technologies civiles qui peuvent avoir un usage militaire. Quelles sont-elles et quels dangers représentent-elles? Sandro Zero, président du Syndicat des Industries Exportatrices de Produits Stratégiques, nous éclaire à ce sujet.

    Les experts en sécurité du monde entier sont de plus en plus préoccupés par les «technologies à double usage»: des technologies civiles qui pourraient également être utilisées à des fins militaires. Qu'il s'agisse de drones ou de matériels de télécommunications, certains produits civils égalent ou dépassent leurs équivalents militaires.

    Mais ce sont surtout les applications terroristes de matériel biologique ou chimique qui inquiètent les spécialistes, même si pour l'instant, leur transformation en armes est un processus qui nécessiterait le savoir-faire pharmaceutique actuellement détenu par seulement une douzaine d'États. Il en est de même avec les programmes d'énergie nucléaire civile de certains États, qui suscitent beaucoup d'inquiétude quant à leur utilisation à des fins militaires.

    Mais le danger le plus immédiat est sans doute lié à la cyberguerre, aux attaques informatiques et aux possibles failles non découvertes (les fameuses failles «zero day») dans les logiciels et les systèmes d'exploitation.

    Quelles autres technologies apparemment bénignes pourraient signifier un danger? Et fait-on assez pour les contrôler? Pour nous éclairer à ce sujet, Sandro Zero répond aux questions de Rachel Marsden. Il est président du Syndicat des Industries Exportatrices de Produits Stratégiques, qui travaille sur ces problématiques, notamment dans les secteurs de l'Électrique, l'Aéronautique, la Défense, le Nucléaire, ou les technologies de l'information.

    Lire aussi:

    Les drones lancés contre les bases russes en Syrie, un «génie sorti de sa bouteille»
    Une faille dangereuse détectée sur Windows, Microsoft reste les bras croisés
    Moscou: un avion US patrouillait la zone au moment de l'attaque de drones en Syrie
    Tags:
    technologies, armements
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik