Ecoutez Radio Sputnik
    Le Désordre mondial avec Rachel Marsden

    Jair Bolsonaro en tête des élections au Brésil, un «Trump» la mort?

    Le Désordre mondial
    URL courte
    Rachel Marsden
    0 16

    Il est sorti vainqueur du premier tour des présidentielles et vivant d’un attentat au couteau. Jair Bolsonaro, que certains décrivent comme un Trump local, a créé la surprise au Brésil, mais n’est pas encore président. Jean-Jacques Kourliandsky, chercheur à l’IRIS sur les questions ibériques, analyse les enjeux de ce scrutin.

    C'est la percée qu'aucun sondage n'avait prévue. Jair Bolsonaro a remporté le premier tour des élections présidentielles au Brésil avec 46% des voix, contre 29% pour Fernando Haddad, son opposant de gauche, l'ancien maire de Sao Paulo. Jair Bolsonaro, décrit comme un ancien capitaine de l'armée et proche de l'extrême-droite, a déjoué les pronostics… et la mort, puisqu'il a été poignardé par un militant d'extrême-gauche en pleine campagne présidentielle.
    Le renversement de situation est total dans un pays qui il n'y a pas si longtemps, soutenait le dirigeant du Parti travailliste, Lula Da Silva, qui a finalement été empêché de se représenter à cause d'une condamnation pour trafic d'influence.

    Entre Bolsonaro, au style proche de celui de Donald Trump, qui a promis de lutter contre la criminalité et de libéraliser la possession d'armes à feu et son opposant, le second tour risque de se jouer dans un mouchoir de poche. Que signifiera le résultat pour ce pays clé d'Amérique du Sud — et pour le reste du monde? Pour nous éclairer à ce sujet, Jean-Jacques Kourliandsky, chercheur à l'Institut de Relations Internationales et Stratégiques (IRIS) sur les questions ibériques, répond à Rachel Marsden.

     

    Lire aussi:

    La victoire de Bolsonaro plus dangereuse pour le Brésil que celle de Trump pour les USA?
    Le candidat à la présidentielle brésilienne Jair Bolsonaro blessé au couteau (vidéo)
    Le Brésil est-il donc menacé par un nouveau coup d’État?
    Tags:
    élection présidentielle, élections, Jair Bolsonaro, Donald Trump, Brésil
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik