Avec Legault, le Québec désavoue le multiculturalisme de Trudeau

Le Désordre mondial
URL courte
Par
5291247
S'abonner

Percée identitaire au Canada multiculturaliste! Après Doug Ford dans l’Ontario, c’est François Legault qui remporte les élections au Québec sur un programme culturellement conservateur et économiquement libéral. Simple grogne anti-Trudeau ou lame de fond? L’universitaire canadien Mathieu Arès se penche sur la question.

Le Canada est-il en train de virer «populiste»? Après Doug Ford qui a remporté le poste de Premier ministre de l'Ontario plus tôt cette année, c'est au tour de la province du Québec de se choisir un Premier ministre de droite, François Legault. En opposition frontale avec le multiculturalisme prôné par le Premier ministre fédéral, Justin Trudeau, Legault a été élu sur un programme de limitation de l'immigration et de défense de la culture locale. Il compte ainsi demander aux immigrants de réussir un «test de valeurs» et d'apprendre le français, sous peine d'expulsion en cas d'échec.

L'économie n'est donc pas le seul critère pour les électeurs québécois et les questions d'identité font leur entrée en force dans le débat politique. Comment expliquer cette nouvelle tendance chez les électeurs canadiens? S'agit-il de votes de protestation contre la politique mondialiste de Justin Trudeau, ou s'agit-il d'autre chose? Mathieu Arès, professeur à l'école de politique appliquée de l'Université de Sherbrooke à Montréal et chercheur au Centre d'études sur l'intégration et la mondialisation de l'Université de Québec à Montréal, décrypte pour le Désordre mondial les résultats de ce scrutin.

Lire aussi:

Une personne de 70 ans environ décapitée à l'intérieur de la basilique Notre-Dame à Nice, selon Nice-Matin
Un million de Français sont actuellement porteurs du virus, estime Olivier Véran
Le Kremlin réagit après les piques de Kadyrov contre Macron
La Turquie promet une riposte après la caricature d'Erdogan dans Charlie Hebdo
Tags:
multiculturalisme, Justin Trudeau, Ontario, Québec, Canada
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook