Ecoutez Radio Sputnik
    Le Désordre mondial avec Rachel Marsden

    Afghanistan, 17 ans de guerre US, des élections et toujours pas de sortie de crise en vue

    Le Désordre mondial
    URL courte
    Rachel Marsden
    280

    La guerre déclenchée par les USA en Afghanistan a 17 ans, mais les Afghans se rendent aux urnes le 20 octobre. Dans un pays déchiré par la violence, une solution politique peut-elle être trouvée et quelles puissances pourraient la déclencher? Emmanuel Dupuy, président de l’IPSE, nous éclaire sur les enjeux afghans.

    Avec trois ans de retard, l'Afghanistan se rendra finalement aux urnes le 20 octobre pour élire un nouveau parlement. Un événement, alors que la guerre déclenchée par les États-Unis a tout juste 17 ans et que la violence frappe tout le pays. Les Talibans ont promis de perturber ce vote, leur porte-parole le qualifiant de «complot américain malveillant».

    Le président afghan, Ashraf Ghani, s'est engagé à maintenir le cap avec le soutien de l'OTAN pour former les forces afghanes. Pendant ce temps, plusieurs autres pays souhaitent mettre fin au conflit en tentant de réunir le gouvernement afghan et les Taliban autour de la table pour discuter d'une résolution politique.

    La solution est-elle, en effet, politique plutôt que militaire? Et quelles sont les nations les mieux placées pour faciliter une telle résolution? D'un côté, il y a les pays de l'OTAN. De l'autre, la Russie, la Chine, l'Inde et le Pakistan, qui cherchent également à pousser une solution politique. Quel est le meilleur espoir pour enfin mettre fin au conflit? Qu'est-ce que cette élection va changer? La paix en Afghanistan est-elle possible?
    Emmanuel Dupuy, président de l'IPSE (Institut Prospective et Sécurité en Europe), spécialiste des questions de sécurité européenne et des relations internationales, se penche sur ce dossier complexe pour le Désordre mondial.

    Lire aussi:

    Moscou répond aux accusations de Kaboul sur un prétendu soutien russe aux Talibans
    L'Afghanistan a besoin des avions russes modernes, pas «de la ferraille américaine»
    Afghanistan: les Talibans bientôt reconnus comme groupe politique
    Tags:
    crise, élections, États-Unis, Afghanistan
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik