Dans la relation russo-américaine, où est passé le rameau d’olivier US?

Le Désordre mondial
URL courte
Par
481
S'abonner

Le message de John Bolton, Conseiller à la sécurité de Trump, à Poutine est clair: les États-Unis sont dans une posture agressive, ce que semble confirmer l’annonce du retrait des USA du traité FNI de contrôle des armes nucléaires. Sébastien Cochard, ancien diplomate et conseiller au parlement européen, nous en dit plus sur l’attitude américaine.

L'aigle de l'emblème américain a-t-il mangé tous les fruits du rameau d'olivier qu'il tient dans une serre et ne lui reste-t-il que les flèches qu'il tient dans l'autre? a demandé Vladimir Poutine à John Bolton, en visite à Moscou. Le Conseiller à la sécurité nationale de Donald Trump a répondu qu'en effet, les États-Unis n'avaient plus d'olives. Le message belliciste est clair.

Par ailleurs, la semaine dernière, le secrétaire américain à la Défense, le général James Mattis, a rencontré son homologue russe, Sergei Shoigu, à Singapour. C'était leur toute première rencontre. Mattis a confirmé les propos de Bolton à propos du retrait américain du traité FNI sur la maîtrise des armements nucléaires de portée intermédiaire, signé il y a 30 ans avec la Russie.

Qu'est-ce que les États-Unis espèrent accomplir avec cette posture agressive? Quel est leur objectif principal? Quel genre de concessions l'Amérique pourrait-elle réellement obtenir de la Russie avec sa posture actuelle?

Pour aller plus loin sur ces questions, le Désordre Mondial reçoit Sébastien Cochard. Diplomate français, notamment aux États-Unis, il fut aussi le représentant de BNP Paribas auprès de l'Union européenne et des gouvernements d'Asie-Pacifique. Il a été conseiller pour la présidence russe du G20 en 2013. Aujourd'hui, il conseille des députés du Parlement européen sur les affaires économiques et les relations extérieures.

Lire aussi:

L'identité de l'auteur de l'attaque à Notre-Dame de Nice établie
En continu: attaque au couteau à Notre-Dame de Nice, trois morts dont un aurait été décapité
Un homme armé qui menaçait des passants à Avignon tué par la police
Tags:
relations, Rameau d'olivier, Russie, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook