Ecoutez Radio Sputnik
    Le Désordre mondial avec Rachel Marsden

    Paix en Libye: mirage ou réelle perspective?

    Le Désordre mondial
    URL courte
    Rachel Marsden
    11912

    L’Italie a organisé un sommet pour la paix en Libye rassemblant les deux principales factions qui tiennent le pays, le général Khalifa Haftar à l’Est et le Premier ministre Fayez al-Sarraj à l’Ouest. Quelles sont les perspectives de règlement de ce conflit? Michel Raimbaud, ancien ambassadeur de France, apporte des éléments de réponse.

    Le gouvernement italien a organisé un sommet pour tenter de rétablir la paix en Libye, une question cruciale non seulement pour les Libyens, mais aussi pour l'Italie et le reste de l'Europe. En effet, la Libye est au centre de la crise migratoire qui pèse sur toute l'Europe, étant l'une des principales portes d'accès des vagues migratoires. Une situation causée par l'instabilité dans le pays depuis l'assassinat de Mouammar Kadhafi en 2011 et la guerre civile qui s'en est suivie.

    Deux gouvernements rivaux se disputent maintenant le pouvoir: à l'Est, celui du commandant en chef de l'armée nationale libyenne, Khalifa Haftar, et à l'Ouest celui de Fayez al-Sarraj, le Premier ministre du gouvernement «d'entente nationale» soutenu par les Nations unies. Khalifa Haftar s'est rendu à Moscou pour une réunion avec le ministre russe de la Défense, Sergei Shoigu, avant de rejoindre le sommet pour la paix en Libye.

    Pourrait-il y avoir un accord impliquant des résolutions politiques en Libye et en Syrie pour établir une paix durable sur ces deux fronts? Les Émirats arabes unis sont depuis longtemps l'un des principaux sponsors de Haftar et se trouvent maintenant ouverts à l'idée de stabilisation en Syrie- une position qui les sépare de leur principal allié, l'Arabie saoudite.

    Ceci ouvre-t-il de réelles perspectives pour la paix et la stabilité en Libye? Michel Raimbaud, ancien ambassadeur de France, notamment dans plusieurs pays d'Afrique, fait le point sur cette question.

    Lire aussi:

    Discordes en Libye: la Russie intervient volontiers en médiateur
    Élysée: des élections pourraient se tenir en Libye au printemps 2018
    Rencontre Choïgou-Haftar à Moscou: l’Afrique du Nord au menu
    Tags:
    sommet, paix, Italie, Libye
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik