Ecoutez Radio Sputnik
    Le Désordre mondial avec Rachel Marsden

    Réseaux mobiles 5G: le péril jaune?

    Le Désordre mondial
    URL courte
    Rachel Marsden
    456

    Les États-Unis font pression sur les Européens pour qu’ils excluent les Chinois, et notamment Huawei, du déploiement des réseaux de télécoms mobiles 5G. Vrai enjeu sécuritaire ou simple manœuvre commerciale? Yannick Harrel, professeur en cyberstratégie et cyberdéfense, auteur de nombreux ouvrages à ce sujet, nous livre son éclairage.

    «Autoriser la participation de Huawei est au mieux naïf, au pire irresponsable»: visiblement, associer les Chinois, et particulièrement Huawei, au développement des réseaux de communications mobiles 5G dans les pays occidentaux fait peur. Ici, c'est le «Royal United Services Institute», un groupe de réflexion britannique, qui tire la sonnette d'alarme. Pourtant le British National Cyber Security Center, le centre britannique de contre-espionnage informatique, affirme que tous les risques peuvent potentiellement être réduits.

    En tout cas, les États-Unis font pression sur leurs alliés pour qu'ils ne s'associent pas à Huawei dans le développement de ces nouveaux réseaux. Les Américains ont même accusé la société et l'un de ses dirigeants de violation des sanctions iraniennes et de vol de propriété intellectuelle d'un géant des télécommunications américain.

    Pourtant, l'Allemagne se refuse à se plier à l'oukase américain: le ministère allemand de l'Intérieur a déclaré qu'il ne souhaitait pas pour le moment interdire Huawei de participer à son réseau 5G.

    Pour nous éclairer sur les grandes manœuvres et les enjeux autour des réseaux 5G, Rachel Marden reçoit Yannick Harrel. Il est professeur en cyberstratégie et membre de la plateforme de réflexion stratégique EchoRadar. Il est également membre de la chaire de cyberdéfense Saint-Cyr/Sogeti/Thales. Il est notamment l'auteur de deux essais remarqués sur «La cyberstratégie russe» et «Cyberstratégies économiques et financières», aux éditions Nuvis et vient de publier Automobiles 3.0 aux éditions Nuvis.

    Lire aussi:

    Possible attentat aux Pays-Bas: la police révèle l'origine du tireur présumé
    «Ici c'est Nancy, pas l'Algérie»: face-à-face tendu avec des identitaires à Nancy (vidéos)
    À Paris, l’argent du trafic de drogue était bien au chaud dans une voiture diplomatique
    Tags:
    communication, Europe, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik