Treize djihadistes français de Daech seront jugés en Irak, à quoi s’attendre?

Le Désordre mondial
URL courte
Par
980
S'abonner

Alors que la France hésite sur le sort de ses ressortissants djihadistes capturés au Levant, la seule certitude à ce stade est que certains d’entre eux seront jugés en Irak. Dans quelles conditions? Que risquent-ils? Adel Bakawan, chercheur pour l’IRIS et pour une université en Irak, fait le point sur cette question pour le Désordre mondial.

Maintenant que la guerre en Syrie est dans sa dernière « phase finale », il reste à savoir que faire des djihadistes occidentaux capturés sur le champ de bataille. Doivent-ils être emprisonnés dans leurs pays respectifs? Ont-ils le droit de revenir et de simplement réintégrer la société? Doit-on les déchoir de leur pour couper court à tout retour?

Au moins 13 citoyens français seront transférés en Irak pour être jugés sur place. Mais à quel genre de procès peuvent-ils s'attendre? Des groupes de défense des droits de l'homme ont pointé du doigt la durée des procès en Irak, dont certains n'ont duré que cinq minutes. Ils ont été décrits comme ne consistant en rien de plus que des auditions du suspect par un juge.

Et au-delà de toute personne accusée de se battre du côté de Daech*, quels autres étrangers pourraient être jugés en Irak? Ainsi en 2007, des mercenaires de Blackwater, accusés d'actes de violence contre des civils irakiens, n'ont pas été jugés sur place, le processus ayant été jugé inadéquat. Qu'est-ce qui a changé depuis?

Adel Bakawan examine pour le Désordre mondial le sort des djihadistes étrangers au Levant, particulièrement ceux qui seront jugés en Irak. Il est directeur général du Kurdistan Centre for Sociology (KCS) (Soran University en Irak) et chercheur associé à l'Institut Français des Relations Internationales (IFRI).

*Organisation terroriste interdite en Russie

Lire aussi:

La Turquie accuse la France de se comporter «comme un caïd» en Méditerranée
Les États-Unis saisissent pour la première fois une cargaison iranienne, en toute illégalité
Un expert met en garde contre une arme américaine qui serait capable de modifier le climat
Un septuagénaire gravement blessé après avoir été percuté accidentellement par le GIGN
Tags:
djihadisme, Daech, Irak, Syrie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook