Ecoutez Radio Sputnik
    Le Désordre mondial avec Rachel Marsden

    Salvini écarté du pouvoir: fin du populisme européen?

    Le Désordre mondial
    URL courte
    3628
    S'abonner

    Le coup de Poker de Matteo Salvini a échoué et il se retrouve écarté du pouvoir italien. Le nouveau gouvernement a aussitôt remis en cause sa politique migratoire ferme. Quelles conséquences pour l’Italie, l’Europe et au-delà? Emmanuel Goût, ex-président de Cinecittà World à Rome, revient sur cette séquence politique pour le Désordre mondial.

    Moins de deux semaines après que le vice-Premier ministre et ministre de l’Intérieur italien, Matteo Salvini, ait été écarté du pouvoir, sa position intransigeante en matière d’immigration l’a également été.

    Salvini avait parié sur une motion de censure contre son propre gouvernement de coalition pour déclencher de nouvelles élections, qui le verraient élu Premier ministre à la place de Giuseppe Conte, mais cela s’est retourné contre lui. Contrairement à ses espoirs, les populistes de gauche du «Mouvement Cinq étoiles» ont formé une coalition avec le Parti Démocratique de centre-gauche (le «PD»), ce qui maintiendra Conté dans ses fonctions.

    Le nouveau gouvernement italien penche maintenant à gauche et non plus à droite. Conte a déjà promis de revenir sur la politique d’immigration de Salvini, selon laquelle les navires de migrants se voyaient refuser l’entrée dans les ports italiens. Une interdiction déjà levée, puisque 82 migrants de l’«Ocean Viking» ont récemment débarqué à Lampedusa.

    Est-ce la fin de la lune de miel populiste en Italie? Salvini pourra-t-il faire son retour au pouvoir? Et pendant ce temps, quel impact la politique du nouveau gouvernement de gauche pourrait-elle avoir sur l’Italie, l’Europe et le monde? Fin connaisseur de l’Italie et de ses rouages, Emmanuel Goût analyse cette situation au micro de Rachel Marsden. Cet homme d’affaires français est ancien président de Cinecittà World à Rome et ancien président de la filiale de Canal Plus en Italie.

    Tags:
    Europe, politique migratoire, Italie, Matteo Salvini
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik