Les États-Unis, champions de l’extraterritorialité, s’en prennent au Tribunal pénal international

Le Désordre mondial
URL courte
Par
5320
S'abonner

L’Administration de Donald Trump prononce des sanctions, des restrictions de voyage et une enquête contre la Cour pénale internationale et son personnel. Décryptage de William Julié, avocat spécialiste en droits de l’homme et droit de l’extradition pour le Désordre mondial.

Quatre grandes figures de l’Administration américaine de Donald Trump souhaitent attaquer la Cour pénale internationale (CPI) par le biais d’une enquête judiciaire, ainsi que des sanctions et des restrictions de voyage pour le personnel de cette juridiction internationale. William Julié, avocat spécialiste en droits de l’homme et droit de l’extradition, analyse les raisons de cette contre-offensive.

 

Lire aussi:

Un eurodéputé surpris dans une orgie à Bruxelles présente sa démission
Ces 25 propriétaires du 93 ont appris par simple lettre qu’ils étaient expropriés
Méfiance face aux vaccins anti-Covid: «vous n’êtes ni des cobayes ni des jouets de l’industrie pharmaceutique»
Cinq morts, dont un enfant, et des blessés en Allemagne où une voiture a foncé sur des piétons - images
Tags:
Cour pénale internationale (CPI), États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook